Acheter un scooter à son fils : comment réagir ?
5 (100%) 1 vote

Dans cet article, j’aborderai le lien qui lie les adolescents aux scooters

Depuis de nombreuses années, les adolescents aimeraient avoir un scooter pour pouvoir se déplacer facilement.

A l’aube de la majorité, ils ne peuvent pas encore passer leur permis de conduire, et avoir un scooter est un peu un avant-goût de la liberté.

Certains parents n’y voient pas d’inconvénient : ils le leur offrent sans soucis , d’autres cependant ne souhaitent pas en acheter un à leur adolescent.

Que les raisons soient financières ou pas, il est tout à fait compréhensible que vous ayez des appréhensions.

Comment prendre la décision d’acheter un scooter à son enfant ou pas ?

Premièrement, essayez de connaître les réelles raisons pour lesquelles votre enfant veut un scooter.

A partir de ses motivations, vous serez libre de prendre la décision d’accepter ou de refuser sa demande, légitimement.

Si vous acceptez ou même si vous refusez, n’oubliez surtout pas de lui faire de nombreuses recommandations concernant l’utilisation de cet engin à moteur.

Ce qu’il faut retenir pour adopter la bonne attitude. Recettes pour mieux vivre en famille vous soutien vous accompagne avec des mots simple.

Du conflit à la coopération : Comprendre et prévenir les luttes avec vos enfants. 

Devenez le parent que vous voulez être. 


Réservez votre entretien d'échange vidéo ou téléphonique avec moi.


Je tiens à vous soutenir

 

Acheter un scooter à son fils: quels avantages pour quels risques              Une éducation bienveillante et soutenante

 

Pourquoi mon enfant veut-il un scooter?

Comme je vous le disais précédemment, votre enfant n’ayant pas la majorité, aimerait se déplacer librement.

Pourquoi ne pas tout simplement prendre un vélo ou un bus me direz-vous ? Prendre son vélo en plein hiver n’est pas pratique, et pour un trajet assez important, il n’est pas le meilleur moyen de transport.

Pour les bus, il faut respecter de nombreux horaires, qui ne correspondent pas spécialement à votre adolescent, qui aimerait peut être sortir quelques fois en soirée.

Voici quelques raisons pour lesquelles votre enfant aimerait avoir un scooter :

  • Avoir sa liberté. Grâce au scooter, votre enfant pourra librement aller chez ses amis sans avoir à attendre son bus ou encore son train qui peut avoir du retard.
  • Faire comme les copains. Il veut certainement faire comme les personnes avec qui il reste et pouvoir lui aussi se déplacer tranquillement, comme il l’entend.
  • Il pourra aller chercher un copain si ce dernier ne peut pas se déplacer. En effet, si ses copains ne peuvent pas venir à la maison, il sera libre d’aller le chercher tout seul pour ne pas passer son après-midi tout seul.
  • Si vous habitez loin de son établissement, que les bus ne passent pas par chez vous, ou seulement pour les élèves qui commencent à 8 heures, il pourra se rendre en cours à l’heure à laquelle il commence réellement. Il n’aura pas besoin de faire d’heures de permanence.

Voilà certaines des raisons pour lesquelles votre enfant souhaite avoir un scooter.

Selon vous, elles peuvent être décisives dans la décision que vous allez prendre, ou au contraire, tout simplement confirmer le fait qu’il est hors de question de lui en prendre un.

Retour en haut

 

Quelle décision faut-il prendre ? Accepter ou refuser ?

Acheter un scooter est une dépense qui peut s’avérer importante pour certains.

Si le problème financier ne se présente pas, vous pouvez avoir du mal concernant la prudence dont devra faire preuve votre fils.

Voici quelques raisons pour lesquelles lui acheter un scooter vous simplifierait également la vie :

  • Il n’aura donc pas besoin de vous solliciter pour que vous le déposiez à gauche ou à droite, le soir après les cours, le dimanche ou encore pendant vos jours de repos. Avec un scooter, il pourra donc se débrouiller et aller seul chez ses copains.
  • Il n’aura plus d’excuse pour justifier ses heures de retard le soir après les cours ou en rentrant de chez ses amis. Il ne pourra plus mettre la faute sur les grèves de train pour justifier son absence en cours.

Voici quelques raisons pour lesquelles lui acheter un scooter pourrait être plutôt problématique pour vous :

  • S’il n’a pas l’argent pour s’acheter un scooter, il n’aura pas non plus l’argent pour se payer fréquemment le plein. En lui achetant un scooter, vous vous engagez à lui payer l’essence.
  • En plus de l’essence, vous devrez payer les potentielles réparations à effectuer sur le véhicule, mais également payer une assurance. Vous devrez également lui acheter un casque pour qu’il puisse circuler en toute sécurité.

Il existe donc de nombreux avantages et inconvénients à l’achat d’un scooter.

C’est à vous de décider si vous jugez nécessaire, voire indispensable pour votre enfant de bénéficier de cet engin motorisé.

Retour en haut

 

N’oubliez surtout pas de lui faire de nombreuses recommandations avant qu’il ne monte sur le scooter

Comme pour tout moyen de transport, il y a des règles de sécurité à ne pas transgresser.

Avant de lui acheter ce scooter, n’hésitez pas à lui répéter ses règles.

Si, justement, vous ne souhaitez pas le lui offrir, vous pouvez utiliser ses règles comme contre arguments face aux siens.

Les règles qu’il ne faut pas oublier :

  • Le casque est indispensable. Si votre enfant ne le porte pas, il risque, au mieux de se faire réprimander par les forces de l’ordre. Autrement, s’il a un accident, le non port du casque peut être fatal.
  • La tenue vestimentaire à porter sur cet engin n’est pas à choisir au hasard. Il doit s’engager à porter des pantalons et des vestes à manches longues, sur son scooter, pendant la saison estivale.
  • Le code de la route doit être respecté à la lettre. Autrement, il se fera sanctionné par les forces de l’ordre, voire pire encore.
  • Il ne pourra, bien évidemment, pas emprunter l’autoroute puisque la puissance de son scooter ne le lui permettra pas.
  • Vous devez obligatoirement accorder une confiance aveugle en votre adolescent, et ne pas vous arrêter aux jeunes qui “cabrent” avec leur scooter.

Votre enfant devra respecter toutes ses règles, qu’il peut considérer comme une “contrainte”.

Avant de lui offrir ce cadeau, il faut nécessairement que vous ayez une confiance aveugle en votre enfant.

Si vous n’avez pas confiance en lui, vous serez sans cesse sur vos gardes lorsqu’il quittera le domicile avec son scooter.

Vous ne quitterez pas votre téléphone des yeux, tant que vous ne recevrez pas le fameux message de son arrivé à destination. Ce ne sera pas une situation supportable pour vous.

N’oubliez pas non plus que l’achat d’un scooter n’est pas obligatoire dans la vie et le développement de votre enfant.

La grande majorité des adolescents n’en possèdent pas et ils arrivent toujours à trouver une solution pour se déplacer.

Que ce soit la grande soeur qui le dépose en allant travailler ou encore le système de covoiturage. Les solutions sont nombreuses.

Pour lui acheter ce scooter, vous pourrez en trouver de nombreux. Des scooters neufs dans des magasins spéciaux, des scooters d’occasions dans certaines boutiques ou encore sur internet.

Cependant, je ne vous conseille pas de payer le bien avant de l’avoir vu de vos propres yeux ou de l’avoir essayé.

Retour en haut

 

Ce qu’il faut retenir

Offrir un scooter à votre enfant n’est pas une décision à prendre à la légère. Une fois offert, vous ne pourrez pas le lui reprendre pour la simple raison que vous angoissez lorsqu’il quitte la maison.

Vous devez alors prendre en compte de nombreux éléments et peser le pour et le contre.

Si vous estimez que lui acheter ce mode de transport n’est pas nécessaire, alors n’effectuez pas cette dépense que vous risquez de regretter. Même si votre enfant insiste et vous propose de nouveaux arguments, c’est à vous que revient le dernier mot.

S’il a su vous convaincre avec ses nombreux arguments et que vous avez décidé de le lui offrir, alors vous allez faire un heureux.

Vous pouvez aussi consulter le site sur la prévention routière.

Recettes pour mieux vivre en famillepour une éducation soutenante et bienveillante

Retour en haut


 

1 COMMENTAIRE

  1. Quelle que soit la cylindrée du scooter, que cela soit obligatoire ou pas, je vous conseille de faire passer à votre enfant le permis A1 (à partir de 16 ans, jusqu’à 125cm3). La conduite sur 2 roues n’est vraiment pas la même que celle pratiquée en voiture. Une formation sérieuse est le minimum à faire avant de lâcher votre enfant sur la route : cela va lui faire prendre connaissance des dangers, de la façon d’observer son environnement avant de s’engager dans la circulation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here