Dans cet article, j’aborderai la notion liée à l’aide que vous pouvez apporter à votre enfant durant ses années de prépa

Votre enfant s’est inscrit en classe préparatoire. Depuis, il a commencé à prendre les cours. Mais il faut l’avouer les années de classe préparatoire sont des années très éprouvantes et stressantes à la fois pour les étudiants mais également pour vous parents.

Pour les parents que vous êtes, vous vous demandez : comment aider son enfant durant ses années de prépa ?. Il vous est parfois bien difficile de traduire dans les faits l’aide que vous pouvez apporter à votre enfant dans ces situations malgré votre bonne volonté.

Bien souvent sans trop le savoir, être présent pour votre enfant et savoir prendre du recul pour se rafraîchir la mémoire peuvent faire partie des alternatives dont il a besoin pour mener ses études à bon port.

Parfois aussi vous n’avez pas besoin de vous plier en deux pour lui venir en aide. Votre aide peut se limiter en un cadre idéal pour les études avec un suivi de séances personnalisées pour votre enfant tout simplement et le tour est joué.

 

 

Les années de classe préparatoire sont des années très éprouvantes

Les années en classe préparatoire sont des années très éprouvantes pour les étudiants. Entre un emploi du temps chargé des cours et les moments de préparation consacrés aux révisions des cours et ceux consacrés à faire les exercices et autres devoirs, parfois il n’y a pas de temps à perdre. L’étudiant en prépa peut ne pas voir passer le temps et le temps pour un repos mérité peut lui faire complètement défaut.

Pour des parents qui ne comprennent pas le plus souvent les notions enseignées, il leur sera difficile de réagir faces aux difficultés que vivent leurs enfants au quotidien pendant ces années. Mais en tant que parent soucieux du devenir de votre enfant, vous ne pouvez pas être sur le carreau bras croisés à ne rien faire. Quel rôle pouvez-vous donc jouer ne serait-ce que ur atténuer la souffrance de votre fils durant ces années de classe préparatoire ?

Du conflit à la coopération : Comprendre et prévenir les luttes avec vos enfants. 

Devenez le parent que vous voulez être. 


Réservez votre entretien d'échange vidéo ou téléphonique avec moi.


Je tiens à vous soutenir

retour en haut

 

Savoir être présent pour votre enfant

Vous pouvez être bien présent pour votre enfant en l’aidant par exemple à :

  • réfléchir.
  • choisir une classe préparatoire proche de chez lui et répondant à ses aspirations plutôt qu’une autre située à des milliers de kilomètres avec des conditions d’accès parfois difficiles avec des moyens de transports inexistants.
  • De plus la question du choix de l’établissement est primordiale. Vu le volume de travail à abattre dans une classe de première, deuxième ou troisième année de prépa, les étudiants les plus sceptiques peuvent être amenés à vouloir jeter l’éponge. Toutes ces questions peuvent être des facteurs de stress pour votre enfant.

C’est pourquoi vous pouvez l’aider à :

  • relativiser.
  • ne pas céder au découragement.
  • Demandez-lui de revoir ses méthodes de travail en se focalisant plus là où il a des lacunes ou là où il sent des insuffisances.
  • Invitez-le à discuter avec des anciens étudiants sur des questions de cours qu’il n’a pas compris. Comme vous pouvez le constater, pour aider son enfant, il ne suffit pas de prendre le livre ou le cahier à sa place ou de le suivre à la bibliothèque ou encore de lui offrir des encyclopédies flambant neuves. Votre présence et vos encouragements peuvent faire la différence. L’essentiel pour votre enfant étant de trouver confort et confiance par votre présence auprès de lui.

retour en haut

 

Savoir prendre du recul pour se rafraichir la mémoire

Il est important que vous :

  • incitiez votre enfant à se reposer pour se rafraichir la mémoire. Une année de prépa s’étend sur plusieurs mois au cours desquels, votre fils sera soumis à de rudes épreuves.

Pris dans la tourmente de la vague de la préparation des cours, certains étudiants se trouvent épuisés et ne pensent pas à faire reposer leur corps, même quand celui-ci est en demande, pendant que d’autres oublient carrément de penser à leur bien-être moral et psychologique. On les voit à bout de souffle entre les paperasses assis à leur table d’études en classe ou à la bibliothèque presqu’incapables de lever le petit doigt. Pour les parents que vous êtes, votre rôle peut être plus que déterminant à ce moment-là. Vous pouvez intervenir pour :

  • Demander à votre fils de faire des pauses.
  • Qu’il pense à faire des sorties entre amis afin de prendre de l’air frais, qu’il participe à des activités extrascolaires en famille ou entre amis de temps en temps.
  • Dans la mesure du possible, demandez à votre enfant d’avoir à portée de main un instrument de musique ou à faire du sport ou même de s’adonner à de la peinture qui lui permettront de couper avec la monotonie rencontrée au moment de la prépa.
  • Mettre ses vacances à profits soit seul, soit en groupe ou accompagné par vous les parents à travers monts et hameaux histoire de se refaire un moral de fer pour la reprise.

retour en haut

 

Un cadre idéal pour les études

 Comme le dirait l’autre, on ne peut pas travailler sérieusement dans le bruit. Autant que faire se peut, vous devez :

  • Revoir l’environnement dans lequel évolue votre enfant.
  • Lui offrir un cadre propice aux études et qui ne soit pas de surcroit trop éloigné de son établissement. Dans cette situation le choix d’un internat s’avère plus que bénéfique. Cependant, croyez-moi, si vous n’avez pas les moyens, inutile de vous endetter pour faire l’impensable.
  • Le cadre familial habituel pourra suffire à condition de rendre les lieux harmonieux, confortables en dehors des bruits trépidants et qui puissent permettre à votre adolescent de retrouver d’autres étudiants afin d’éviter les jours de déprime. Vous veillerez à ce que l’étudiant en classe préparatoire ne manque pas d’argent de poche. Sachez qu’il y a toujours des besoins de matériel à combler dans telle ou telle matière.
  • Les week-ends, pourquoi ne pas songer à lui faire goûter son meilleur plat ?

retour en haut

 

Un suivi de séances personnalisées pour votre enfant

 L’enfant en classe préparatoire peut se retrouver bien seul face à un cours ou un exercice qu’il n’a pas du tout compris. En tant que parent que vous êtes, il ne vous est pas toujours évident de comprendre le cours en question malgré votre bonne volonté à faire votre possible pour l’aider. Très souvent ses amis peuvent lui être d’un recours à ne pas sous-estimer dans ces conditions. Mais souvent eux aussi sont dans les mêmes situations à tel point qu’ils ne peuvent pas lui être utiles ou alors n’aient pas le temps matériel pour l’aider.

  • Un professeur de cours particulier à domicile serait pour votre fils un bon point et un moyen fiable pour lui expliquer dans les détails les points essentiels des cours qu’il n’aura cerné totalement. Mais si vos moyens ne vous permettent pas d’offrir un professeur particulier pour le suivi de votre enfant il y a une autre solution.
  • vous pouvez vous tourner vers un ancien élève de prépa ou alors quelqu’un de votre entourage ou un parent expérimenté dans ce domaine pour faire simple pour lui donner un coup de main. Ce qui est important pour lui, c’est de pouvoir comprendre et assimiler de façon rapide les notions du cours qu’il n’aura pas cernées pour pouvoir avancer.

C’est le moment de vous souvenir que, recettes pour mieux vivre en famille continuera de vous épauler par ses conseils avisés et fera tout pour répondre à toutes vos questions vous et votre enfant pour l’aider à passer le cap avec sérénité ses années de prépa.

Et vous ? Racontez-nous comment vous avez fait pour aider votre fils pendant ses années de prépa.

 

[content-egg module=Youtube]

 

 

Recettes pour mieux vivre en familleA chaque visite une nouvelle saveur

 

 

retour en haut


 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.