Burn-out : lorsque nos enfants s’effondrent
4.8 (96.8%) 25 votes

Dans cet article, j’aborderai le sujet du Burn-out chez l’enfant. 

En savoir plus sur les signes précurseurs du stress et de l’épuisement de votre enfant. 

Découvrez ce que les parents peuvent faire pour réduire le stress et l’épuisement dans un monde où l’enfant est souvent surchargé: sports, activités scolaires, activités parascolaires…

Découvrez ce que les parents peuvent faire pour réduire le stress et l’épuisement.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le Burn-out ne touche pas seulement les adultes. Les enfants peuvent également en subir les conséquences dès l’école primaire.

C’est assez angoissant, d’autant plus que dans notre société très active, ce phénomène arrive de plus en plus.

Ensemble, nous allons essayer de comprendre ce phénomène et comment y remédier. Si votre enfant est dans cette situation, j’espère que cet article vous aidera à y voir plus clair.

Avant de réfléchir sur quoi que ce soit, il faut comprendre ce qu’est le Burn out et comment votre enfant en est arrivé là.

Ensuite, il faut réfléchir aux méthodes pour aider votre enfant et surtout, que faire pour qu’il ne replonge pas dans cette spirale infernaleCe qu’il faut retenir.

Burn-out : les enfants aussi craquent, s'épuisent mentalement et physiquement

Une éducation bienveillante et soutenante

 

 

Un problème d'éducation lié à la santé de votre enfant.


Réservez votre entretien vidéo ou téléphonique avec moi.


Je tiens à vous soutenir

Qu’est-ce que le Burn-out?

Le Burn-out est un phénomène dont on ne parle pas beaucoup. Il n’y a, à vrai dire, pas de quoi s’en vanter, puisque ce n’est pas agréable à vivre. Le Burn-out est un épuisement professionnel.

C’est lorsqu’une personne est tellement débordée par son travail qu’elle finit par lâcher prise. C’est une grosse dépression dû au travail.

Chez l’enfant, c’est aussi le même concept du “lâcher prise”, sauf que c’est par rapport à la pression scolaire. Il n’est pas facile pour eux d’enchaîner les examens scolaires, apprendre à lire, à écrire, les devoirs, les exercices en cours… Certains enfants ne supportent pas toute cette pression et ils craquent facilement.

Retour en haut

 

Comment votre enfant a pu en arriver là?

C’est malheureux qu’un enfant soit tellement mal qu’il en vienne à lâcher prise. Pour en arriver là, il a subit une pression importante à l’école:

  • Les cours. Lorsqu’ils entrent à l’école primaire, ils doivent apprendre à lire et à écrire. Pour certains d’entre eux c’est assez simple puisqu’ils avaient de l’avance dès la maternelle, des frères et sœurs qui leurs lisaient des histoires ou qui étaient fans de lecture. Autrement, si votre enfant a des difficultés à apprendre tout cela, il a une pression sur le dos qui n’est pas simple à gérer.
  • Les devoirs. Toujours pour les enfants qui ont des difficultés scolaires, les devoirs sont un moment assez difficile. Ils passent des heures et des heures à essayer de travailler. Entre le temps de trouver la motivation et de finir les devoirs, quelques heures peuvent s’écouler et il peut perdre espoir pour totalement se décourager.
  • Les examens. Même à l’école primaire, ils doivent passer des tests pour déterminer leur niveau scolaire et savoir s’ils sont aptes à passer dans la classe supérieure. Cependant, c’est encore une pression supplémentaire pour les enfants. Ils doivent faire plus de révisions et s’investir encore plus.

L’accumulation de tous ces phénomènes entraîne un besoin de lâcher prise. Le Burn-out trouve son origine dans toute cette pression insoutenable qu’il est en train de subir.

Retour en haut

Si votre enfant ne souhaite pas aller à une activité ou à une SORTIE, cela devrait immédiatement déclencher un drapeau rouge

Que faire pour aider votre enfant ?

Pour aider votre enfant, vous allez devoir être patient. Vous allez devoir prendre sur vous et être très attentif à ses sentiments. Quel comportement adopter pour aider votre enfant:

  • Etre attentif. Vous allez devoir apprendre à écouter votre enfant et ses sentiments. Vous devez réussir à comprendre les limites de votre enfant et savoir quand plus rien ne va. Vous pouvez l’aider à faire ses devoirs et pourquoi pas l’aider dans son apprentissage de la lecture et l’écriture de manière ludique. Vous pouvez le soutenir dans ses projets scolaires et essayer d’être le plus présent possible.
  • Consulter un psychologue. Vous pouvez emmener votre enfant chez ce spécialiste pour qu’il puisse se confier plus ou moins facilement. De la sorte, il aura des exercices pour reprendre confiance en lui et réussir à mieux organiser ses journées pour ne pas être autant débordé. Il aura une nouvelle méthode de travail à lui proposer, ce qui l’aidera. Si vous n’arrivez pas à aider votre enfant dans cette épreuve, ce qui est normal puisque vous n’avez jamais été confronté à ce genre de situation, vous ne devez pas avoir honte de consulter un psychologue.
  • Consulter un pédopsychiatre. Contrairement au psychologue, le pédopsychiatre est spécialisé dans la psychiatrie des enfants. Il a le droit de prescrire des médicaments, contrairement au psychologue. Il sera a l’écoute de l’enfant, comme le psychologue et il lui donnera également des exercices pour faire un travail sur soi et pour l’aider. Il aura également le droit de lui prescrire des anti dépresseurs ou tout autre sorte de médicaments pour le calmer, pour l’aider.

Pour aider votre enfant, il serait plus aisé de consulter un spécialiste. Ce dernier aura déjà fait face à ce genre de situation et aidé d’autres enfants en difficulté. Votre enfant sera le prochain à être aidé. Vous ne devez surtout pas hésiter à prendre rendez-vous si vous voyez que votre enfant se trouve dans une impasse.

Retour en haut

 

Quel comportement devez-vous adopter pour que cela ne se reproduise pas?

Pour que la situation ne se représente pas, il est conseillé de:

  • Etre à l’écoute. Maintenant que vous savez que votre enfant a déjà vécu ce genre de situation, il est susceptible de retomber dans cet engrenage à tout moment. Vous devez pouvoir appréhender ce moment grâce aux signes qui vous ont malheureusement échappé la fois dernière. Cette fois-ci, vous allez pouvoir appréhender les signes alarmants et pouvoir y faire face.
  • Etre disponible. Vous devez être disponible pour aider votre enfant à faire ses devoirs, l’aider à préparer ses examens si vous le souhaitez. Bref, faire en sorte qu’il sache que vous êtes là s’il a besoin de vous, besoin de s’appuyer sur quelqu’un.
  • Lui changer les idées. De temps à autre, vous pouvez faire une petite sortie avec lui pour qu’il pense à autre chose. Que la pression s’évapore ne serait-ce pendant quelques heures pour qu’il puisse prendre du recul et souffler un bon coup.
  • Continuer les séances chez le psychologue. Même si votre enfant semble aller de mieux en mieux, il est conseillé de garder un contact avec le psychologue pour une à deux séances par mois. De la sorte, un suivi médical aura lieu pour aider votre enfant et il pourra se confier à une personne qui aura peut-être plus de facilité à soutirer des informations sur son bien-être, son ressenti par rapport aux cours, aux devoirs…

Pour éviter de retomber dans l’engrenage de la dépression, vous devez lui faire savoir que maintenant vous êtes là pour lui. Que vous êtes conscient de son mal-être et vous allez faire tout votre possible pour que cela ne se reproduise plus.

Concernant le psychologue, ce n’est pas la peine de programmer des séances hebdomadaires si votre enfant va mieux qu’avant. Mais, en avoir quelques unes de temps à autre, c’est une bonne idée pour l’aider à ne pas rechuter.

Retour en haut

 

Ce qu’il faut retenir

Pour terminer, le Burn-out est un phénomène plus commun qu’on ne pourrait le penser. Tant que nous ne sommes pas personnellement touchés par cette dépression, nous ne pourrons jamais réellement comprendre ce qu’ils ressentent. On pourra toujours essayer de les comprendre, mais on n’y arrivera pas, malgré toute la bonne volonté du monde. Vous ferez face à un mur qui ne vous écoutera pas. Pour l’aider, vous devez donc lui faire consulter un spécialiste, qui lui, pourra lui donner des conseils importants et peut être le faire sortir de cette spirale infernale.

Retour en haut


 

1 commentaire

  1. Pouvez vous aidez mon fils 12 ans qui a un comportement difficile à l’école et surtout n’arrive pas à se faire des amis. Maintenant il est confronté aux moqueries quotidiennes sur son physique il est en surpoids et il se défend en menaçant et harcèlant ces personnes que faire pour l’aider merci

Exposez votre problème, posez votre question. Je vous proposerai ensuite une analyse. Consultez-moi pour des solutions fiables et efficace.

Please enter your comment!
Please enter your name here