Comment aider mon enfant à s’endormir
5 (100%) 1 vote

Dans cet article, je vous parlerai de la notion de l’aide que vous devez apporter à votre enfant pour s’endormir

Voilà bientôt quelques jours que votre enfant tourne en rond comme une toupie sur son lit dans sa chambre sans qu’il ne parvienne à trouver le chemin du sommeil.

Comment aider mon enfant à s’endormir ? VOUS vous êtes posé maintes fois cette question sans pour autant trouver la moindre trace de solution pouvant VOUS aider à accompagner votre enfant à trouver le sommeil avec sérénité.

Dans mon article, je vous dirai dans un premier temps pourquoi votre enfant a du mal à s’endormir et que faire dans l’immédiat s’il n’arrive pas à fermer les yeux.

Ensuite, je VOUS aiderai à connaitre les dangers que votre bonhomme court du fait de son manque de sommeil et que faire pour prévenir ces dangers.

Je VOUS entretiendrai sur quand est-ce que vous devez vous inquiéter du manque de sommeil de votre enfant et bien sur comment l’aider à retrouver le sommeil et à s’endormir.

Mais une question continue de VOUS tarauder l’esprit celle  de ne pas savoir comment savoir qu’enfin votre enfant a retrouvé le sommeil ?

Là aussi je vous donnerai toutes les indications VOUS permettant de répondre à cette interrogation.

Pourquoi votre enfant a du mal à s’endormir ?

Les facteurs qui empêchent votre enfant à dormir peuvent être multiples. De façon générale si jusqu’à 3 à 5 ans, votre enfant n’arrive pas à dormir seul, c’est le signe qu’il y a une difficulté quelque part. La première raison à être indexée peut être d’ordre pathologique. Votre enfant se réveille plusieurs fois par nuit ou la nuit tombée, il n’arrive pas à fermer les yeux du tout. Comment aider mon enfant à s’endormir ?. Quelques fois il s’endort en pleine journée. Si VOUS avez constaté que ces signes durent dans le temps, posez-VOUS des questions. Une maladie peut se cacher derrière les troubles du sommeil de votre enfant, dans ce cas, une consultation chez le pédiatre ou le médecin vous en dira plus.

Une fois la cause pathologique écartée, le plus souvent les difficultés peuvent être d’ordre psychologique. Votre enfant peut ne pas apprendre à s’endormir seul. A ce niveau on pourra avancer que son sommeil à tendance à être conditionné soit à la présence de la maman ou du papa que VOUS êtes. Il est donc clair que le jour où cette présence manque, votre enfant aura toutes les difficultés du monde s’endormir.

Une autre difficulté que votre enfant peut rencontrer, c’est la peur de dormir. Si votre enfant a peur du noir, il lui sera impossible de fermer les yeux dans la pénombre.

Un problème d'éducation lié à la santé de votre enfant.


Réservez votre entretien vidéo ou téléphonique avec moi.


Je tiens à vous soutenir

[content-egg module=Youtube template=simple]

retour en haut

Que faire dans l’immédiat s’il n’arrive pas à fermer les yeux

Si votre enfant n’arrive pas à s’endormir au cours d’une nuit, en tant que parent, gardez votre calme et observez-le. Inutile de commencer à le disputer étant donné que VOUS ne savez pas ce qui lui prend et qui l’empêche de fermer les yeux. A la limite, VOUS pourriez ouvrir le dialogue avec lui pour savoir ce qui lui arrive, mais je doute que lui-même en sache plus sur ce qui lui arrive que vous. Ne passez pas non plus votre temps à le culpabiliser, à le gronder, à lui imposer une thérapie dans l’immédiat selon votre propre vouloir sans prendre le temps de recueillir les conseils ou l’avis d’un spécialiste de la santé qui dans la majorité des cas VOUS permettront d’aider votre enfant à retrouver le sommeil.

Si c’est sa première fois, ne VOUS inquiétez pas. C’est certain que cela va passer. Mais pour éviter de le laisser seul dans sa chambre alors qu’il est vraisemblablement en souffrance, le mieux c’est de rester auprès de lui pour le réconforter. VOUS pouvez lui raconter des histoires celles sur les animaux que les tous petits adorent bien, lui parler de votre vie quand VOUS étiez petits, lui chanter des mélodies qu’il aime, le câliner, bref.

Rien ne vous empêche de passer la nuit à ses côtés si son trouble perdure malgré tout ce que VOUS ferrez.

Si la situation ne s’améliore pas jusqu’au matin, n’hésitez pas à faire appel à un pédiatre.

retour en haut

Les dangers que votre cours du fait de son manque de sommeil 

Il faut reconnaitre que l’insomnie de façon générale est fréquente chez les tous petits mais aussi chez les personnes âgées et cela quel que soit le pays. En France par exemple, une personne sur cinq dort mal.  Donc, votre enfant n’est pas le seul dans ce cas de figure.

Parmi les nombreux dangers qui le guettent au quotidien, on peut citer entre autres : des troubles digestifs, des maux de tête, le stress, des difficultés de concentration, des risques de somnolence, de l’agressivité, de l’irritabilité. Et ce n’est pas tout.

Le manque de sommeil de votre enfant est un facteur de risque de certaines maladies qu’il peut développer comme l’obésité, le diabète, l’affaiblissement de son système immunitaire, la dépression, de l’hyperactivité voir un décrochage scolaire pour ne citer que celles-là.

retour en haut

Que faire pour prévenir ces dangers ?  

Le sommeil est primordial. En manquer pourrait avoir des effets néfastes sur la santé de tout à chacun. Pour prévenir les dangers du manque de sommeil de votre enfant, bien évidemment VOUS devez tout faire pour l’aider à retrouver l’endormissement.

La première action à conseiller reste la consultation auprès d’un spécialiste. Pour autant VOUS trouverez entre les lignes qui suivent une série de conseils de base pour mettre toutes les chances de votre côté pour que votre enfant dorme bien.

retour en haut

Quand est-ce que vous devez vous inquiéter du manque de sommeil de votre enfant ?

VOUS devez commencer à VOUS inquiéter face au manque de sommeil de votre enfant si le cas de votre enfant perdure. On peut comprendre qu’un enfant ne trouve pas le sommeil au cours d’une nuit. Mais quand cela se répète, ce n’est pas bon signe.

Une maladie peut se cacher derrière ou votre enfant peut traverser une grave crise sur laquelle il ne peut se prononcer. En tant que parent, il VOUS appartient de tout mettre en œuvre pour lever le voile sur ce qui le tracasse.

retour en haut

Comment aider votre enfant à retrouver le sommeil et à s’endormir ?

endormissementBien souvent le manque de sommeil des enfants est vécu par les parents que vous êtes comme une fatalité alors que des solutions existent pour les aider à retrouver leur endormissement.

Parfois, il vous faut établir une routine qui prépare à la nuit : brossage des dents, moment de lecture, bain, verre de lait tiède sont autant d’actions qui peuvent devenir un rituel et aident à retrouver l’esprit de sommeil chez votre enfant.

L’anxiété peut être également une des causes de l’insomnie raison pour laquelle l’exposition à un écran de télévision ou d’ordinateur sous prétexte de regarder un film avant le coucher est à proscrire.

En tant que parent, VOUS devez vérifier du côté de son école si tout se passe bien.

Une autre idée consiste à adoucir la séparation du coucher en réduisant pour un bon moment  les bruits à la maison. VOUS devez privilégier tout ce qui apaise votre enfant comme la présence de ses doudous, la veilleuse dans sa chambre à coucher, un drap sucé pour le laisser s’endormir seul par la suite.

La nuit VOUS devez éviter autant que faire se peut de vous lever dès que VOUS entendez votre bonhomme pleure. Votre enfant a besoin de construire seul son sommeil progressivement par la présence de phases de micro-éveils physiologiques d’une durée de 1 à 10 minutes après chaque cycle de sommeil. Au cours ces micro-éveils, votre enfant peut pleurer, grogner mais il se rendormira seul. A ces moment-là en tant que parent, évitez d’intervenir sinon VOUS risquez de troubler son sommeil.

Mais que valent tous ces conseils face à l’avis d’un professionnel de santé ?

retour en haut

Comment savoir qu’enfin votre enfant a retrouvé le sommeil ?

Généralement, les tous petits ne disent jamais qu’ils veulent aller au lit. Ils finissent par s’endormir seuls là où ils sont ou alors ce sont les parents que VOUS êtes, qui décryptent les signes de la manifestation de leur état de fatigue suivi d’endormissement. Mais quand votre enfant se frotte les yeux, baille sans cesse ou devient totalement grognon c’est qu’il veut aller au lit.

Dans certains autres cas, votre enfant deviendra hyperactif à l’approche de l’heure du coucher.

retour en haut

Recettes pour mieux vivre en famille                  Petits et grands tous gagnants


 

3 Commentaires

  1. Ma fille de 5 ans n est pas fatiguee les soirs alors qu elle ne fait plus la sieste les aptes midi. Malgre rituels dents livres avant dormir rien a faire avant 10h. Elle se leve les matins a 6h45. Tout a commencé par notre demenagement debut janvier se reveillait plusieurs fois par nuit en hurlant peur du noir. Nous lui avons mis veilleuse cela a été efficace un temps. Aujourd hui beaucoup de mal a s endormir pourtant une fois assoupie vers 10h passe une bonne nuit mais ne dort pas assez a mon gout 9h par jour.

  2. bonjour
    notre fils de 11 ans a beaucoup de mal a s endormir .il se couche a 21h mais ne s endort que vers 23h30 …il se releve sans cesse pour nous dire qu il n arrive pas a dormir ou qu il a mal au ventre .nous lui donnons du passiflora en homeopathie mais c est inefficace.nous ne savons plus comment l aider a retrouver un bon sommeil (bien que quand il dort il se reveille rarement ).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here