Comment respecter l’intimité de mes enfants en toute quiétude ?
5 (100%) 1 vote

Dans cet article, j’aborderai le respect de l’intimité de vos enfants dans le respect de leur pudeur. Les enfants ont droit à la vie privée

Votre enfant n’est jamais assez âgé pour que vous lui accordiez un peu d’intimité.

Il est vrai que ce n’est pas simple de respecter l’intimité de votre enfant, surtout quand vous le voyez encore un bébé.

A travers le mot intimité, vous le voyez déjà envoyer des textos à tous ses amis, avoir un(e) petit(e) ami(e), rencontrer ses beaux-parents, avoir son premier rapport sexuel…

En tant que parent, vous avez envie de tout savoir, mais, malheureusement, votre enfant ne veut pas vous en dire plus et vous vous sentez mis à l’écart.

Vous essayez tout de même d’en savoir plus, mais vous n’y arrivez pas, votre enfant ne veut rien vous dire.

Comment respecter l’intimité de mes enfants même si je suis un parent envahissant.

Dans une première partie, nous allons réfléchir ensemble sur la question suivante “pourquoi respecter l’intimité de vos enfants ?“.

Vous ne pourrez, bien évidemment, pas tout le temps vous immiscer dans la vie privée de votre enfant, mais que fait-il vraiment dans votre dos ?

Compte tenu de ces informations, comment faire pour prendre sur soi et respecter l’intimité de votre enfant ?.

Du conflit à la coopération : Comprendre et prévenir les luttes avec vos enfants. 

Devenez le parent que vous voulez être. 


Réservez votre entretien d'échange vidéo ou téléphonique avec moi.


Je tiens à vous soutenir

Bâtir une relation de confiance avec son ado, lorsque celle-ci est en ébranle.

Recettes pour mieux vivre en famille vous accompagne vous soutien avec des mots simple. Ce qu’il faut retenir pour vous rendre bienveillant et soutenant envers votre enfant.

 

Pourquoi respecter l’intimité de vos enfants ?

En tant que parent, il n’est pas vraiment facile de respecter l’intimité de ses enfants.

En effet, vous avez du mal à les voir grandir et vous préfèrerez qu’ils restent à jamais les petits êtres que vous avez mis au monde.

Cependant, ce n’est pas le cas. Ils grandissent très vite et demandent que vous les laissiez tranquille quand ils reçoivent des amis.

Ils ne veulent plus vous raconter leur journée après l’école, ils ne veulent pas vous parler de leur nouveau petit ami ou encore vous dire ce qu’ils se racontent par textos.

Vous qui êtes mis à part dans tout cela, pourquoi et comment respecter l’intimité de mes enfants ?

  • En respectant leur intimité, ils pourraient avoir envie de se confier à vous et viendront plus facilement vous en parler. En effet, si vous vous montrez trop “collant”, ils éviteront toute conversation avec vous, de peur que vous leur en demandiez trop. En leur laissant plus d’intimité, ils reviendront plus facilement vers vous et ceux, naturellement.
  • Ils ont le droit d’avoir leur vie privée. Souvenez-vous à leur âge, je suis certain que vous n’aimiez pas avoir vos parents sur le dos, à vous poser trop de questions sur votre vie personnelle. Vous étiez encore jeune, mais vous ne vouliez plus spécialement avoir vos parents sur le dos. Eh bien, c’est exactement la même chose pour vos enfants.
  • Si vous ne respectez pas l’intimité de vos enfants, vous perdez leur confiance car ils se sentiront constamment surveillés.

Essayez d’éviter de briser la confiance de votre enfant ou d’envahir sa vie privée.

Mais gardez à l’esprit qu’il pourrait y avoir des moments où vous devez demander fermement des informations comme par exemple “où étais-tu ?”

De nombreuses raisons vous montrent qu’il est conseillé de laisser une certaine liberté à votre enfant, de respecter son intimité.

Retour en haut

 

Que peuvent-ils bien faire “dans votre dos” ?

Détrompez-vous, vos enfants ne sont pas des monstres et ne profitent pas du fait que vous ayez le dos tourné pour faire les 400 coups.

Au contraire, ils veulent juste avoir un sentiment de liberté et se sentir plus âgés qu’ils en ont l’air, grâce, notamment, à votre confiance en eux.

Que peuvent-ils faire quand vous leur laissez un peu d’intimité ?

  • Appeler un ami pour discuter de tout et de rien pendant des heures. En effet, un élément à peut être marqué la journée de votre enfant et il a tout simplement besoin de mettre les choses au clair avec une personne ayant vécu la même chose que lui.
  • Voir la personne qu’il aime. Il n’y a pas d’âge pour tomber fou amoureux d’une personne. Votre enfant vit peut être une belle histoire d’amour partagée et ne souhaite pas que vous lui posiez trop de questions, pour ne pas se sentir mal à l’aise.
  • Votre enfant à fait une bêtise et ne souhaite pas que vous vous en rendiez compte. Pour ce faire, il souhaite tout simplement remettre de l’ordre dans tout cela avant que vous ne vous en rendiez compte.
  • Votre enfant à de nouveaux projets d’avenir en tête, mais ils ne correspondent peut être pas spécialement à ceux que vous auriez souhaité pour vous. De ce fait, il ne veut pas vous mêler à cela tant qu’ils ne seront pas réglés.

En accordant une certaine intimité à votre enfant, ne vous en faites pas, il ne vous prendra pas pour un parent déviant. Au contraire, il poursuivra sa vie comme bon lui semble, en prenant des décisions qui le feront grandir encore un peu plus.

Retour en haut

 

Comment respecter l’intimité de votre enfant ?

Maintenant que vous savez pourquoi il faut respecter l’intimité de votre enfant et ce qu’ils font réellement lorsque vous avez le dos tourné, vous devez trouver comment respecter l’intimité de mes enfants.

Ce n’est pas quelque chose de simple à mettre en place lorsque vous avez toujours procédé différemment.

Vous vous demander ce que vous devez vraiment savoir peut vous aider à déterminer où se situent les limites en ce qui concerne la vie privée de votre enfant.

Il y a certaines choses que vous devez savoir, par exemple, où votre enfant sera samedi soir et comment il y va et comment il va rentrer.

D’autres choses peuvent être laissées privées entre votre enfant et ses amis – par exemple, de quoi ils ont parlé à une fête ou avec qui il a dansé.

Ne désespérez pas, ce n’est pas perdu pour autant.

Comment respecter l’intimité de mes enfants ?

  • Ne plus lire les textos qu’il reçoit. Vous n’êtes pas obligé de poster votre tête au-dessus de l’épaule de votre enfant. Mis à part l’agacer, vous ne faites pas grand-chose. Ou plutôt oui, vous vous mettez votre enfant à dos, et ce n’est pas le but.
  • Ne plus lui poser des dizaines de questions sur ses journées à l’école, ses amis et même son(sa) petit(e) ami(e). Vous pouvez lui en parler de temps à autre, mais lorsque le contexte est propice à ses questions-là. En effet, en posant trop souvent de nombreuses questions, il a l’impression que vous vous faites trop présent dans sa vie privé, et votre enfant n’aime pas ça.
  • Ne plus insister pour le déposer chez ses copains et copines. Il peut très bien prendre le bus et vous appeler pour vous rassurer lorsqu’il est bien arrivé à destination. Votre enfant a besoin de se sentir assez âgé pour faire de nouvelles choses, sans que vous soyez spécialement derrière lui.

Votre enfant ne cesse de grandir. En grandissant, il veut faire de nouvelles activités qu’il ne pouvait pas faire avant.

C’est tout nouveau pour vous et pour votre enfant, mais vous devez respecter cela, respecter ses décisions et ne pas se mettre en travers de son chemin.

En revanche, vous devez être là lorsque quelque chose se passe mal.

Retour en haut

 

Bâtir une relation de confiance avec son ado

Votre enfant risque de briser votre confiance ou d’abuser de sa vie privée.

Pour une violation ponctuelle, vous pouvez retirer un privilège par exemple, enlever un temps de télévision ou l’ordinateur, ou ne pas conduire votre enfant à une activité. Vous devrez peut-être surveiller votre enfant de plus près pendant une période reconstruire une relation confiance.

En cas de violation majeure de la confiance ou de violations persistantes, vous et votre enfant devraient reconstruire la confiance au fil du temps.

Vous devrez peut-être utiliser des stratégies telles que :

. Interdiction des activités sociales pour un temps donné.
. Retenir le transport non essentiel à la vie quotidienne (ciné, patinoire, paint ball…)
. Arrêter l’argent de poche de votre enfant.

Vous pouvez essayer de négocier des façons pratiques pour votre enfant de gagner votre confiance, par exemple en vous montrant qu’il peut être responsable de certaines tâches sur une période de temps.

Dites à votre enfant de savoir que vous l’aimez toujours, même si vous êtes déçu de son comportement, l’aidera à rebondir et à tirer de ses erreurs.

Retour en haut

 

Ce qu’il faut retenir

Pour terminer, la confiance que vous accordez à votre enfant peut vous permettre de lutter contre cette irrésistible envie d’aller fourrer votre nez dans les affaires de votre enfant.

La confiance est la clé pour trouver un équilibre entre le besoin de confidentialité de votre enfant et votre besoin de savoir ce qui se passe.

Le désir d’une plus grande intimité est une partie naturelle à l’adolescence.

Dans le même temps, les adolescents ont toujours besoin de votre soutien pour prendre de bonnes décisions.

Si possible, chaque enfant et adolescent devrait avoir un endroit personnel pour dormir et étudier, en paix,  auquel les frères et sœurs plus jeunes ne peuvent pas entrer. Toutefois, si cela n’est pas possible, surtout dans les familles nombreuses, vous pouvez improviser et réfléchir.

Vous devez vous contenir et chasser loin de votre esprit ses mauvaises idées et surtout, respecter l’intimité de votre enfant.

Sachez qu’il n’y a pas vraiment d’âge minimal requis auquel votre enfant souhaite avoir plus d’intimité.

Cela se fait naturellement, progressivement ou d’un coup, en fonction des évènements que peut vivre votre progéniture.

Retour en haut


 

1 commentaire

  1. […] À l’adolescence, l’enfant est plus conscient de son corps. C’est également à cette période que l’attraction pour la personne du sexe opposé devient de plus en plus importante. À partir de là, parler de sexe à son enfant est plus délicat. Il ne faut pas tomber dans l’erreur de partager ses propres expériences. Ce qu’il faut faire c’est de mettre en garde l’adolescent sur les risques inhérents aux relations sexuelles : SIDA, grossesse non désirée, MST… De plus, il est plus que préférable de laisser un professionnel parler de sexualité à votre enfant à partir de l’adolescence, pour respecter son intimité. […]

Exposez moi votre problème, posez-moi votre question. Je vous proposerai ensuite une analyse. Consultez-moi pour des solutions fiables et efficace.

Please enter your comment!
Please enter your name here