Comprendre la dyslexie chez les enfants. Les signes dyslexiques et traitements
5 (100%) 1 vote

Dans cet article, je vous parlerai de comment aider votre enfant contre la dyslexie

Vous ne savez pas quand dit-on qu’un enfant est dyslexique ? Vous cherchez quelles sont les causes de la dyslexique de votre enfant ?

Ne vous fatiguez plus. Vous trouverez dans mon exposé toutes les informations liées aux difficultés que peut rencontrer votre enfant dyslexique.

Je vous apprendrai que le dépistage de la dyslexie commence dès la maternelle et je vous indiquerai que faire si vous soupçonnez une dyslexie chez votre enfant. 

Les conséquences de la dyslexie sur la vie de votre enfant sont nombreuses. Si vous voulez savoir si l’on peut soigner un enfant souffrant de la dyslexie ou pas, je vous invite à lire mon exposé.

Pour terminer, je vous expliquerai comment aider votre enfant contre la dyslexie pour lui permettre d’avoir les mêmes aptitudes que les autres.

Ce qu’il faut retenir, c’est que de tous les troubles que subit l’enfant, la dyslexie est celle qui perturbe le langage oral, écrit et qui perturbe toutes ses activités scolaires.

C’est pour cette raison que je pense qu’il est extrêmement important que les parents ainsi que le personnel enseignant comprennent mieux ce trouble du langage écrit et parlé.

La dyslexie est un trouble d'apprentissage spécifique en lecture

Une éducation bienveillante et soutenante

Du conflit à la coopération : Comprendre et prévenir les luttes avec vos enfants. 

Devenez le parent que vous voulez être. 


Réservez votre entretien d'échange vidéo ou téléphonique avec moi.


Je tiens à vous soutenir

 

Quand dit-on qu’un enfant est dyslexique ?

Un enfant dyslexique est un enfant qui éprouve de grandes difficultés à assimiler aussi bien le langage de la lecture que celui de l’écriture. Un trouble persistant de l’acquisition de l’automatisation est à l’origine de ce mal qui affecte entre 5 et 10 % des enfants scolarisés d’après les statistiques. Parmi cette proportion d’enfants dyslexiques, les plus nombreux sont les garçons.

C’est pour permettre à tous les parents dont les enfants souffrent de ce trouble, d’espérer un lendemain meilleur pour leur enfant que j’ai réalisé cette étude. Ils pourront donc trouver dans ce dossier toutes les informations sur la dyslexie. C’est vrai que la dyslexie n’est pas une affection mortelle loin de là. Cependant, elle entraîne chez les parents que vous êtes ainsi que chez les enseignants, un jugement que je qualifierai de peu favorable. Elle vous plonge dans la colère et l’angoisse. Chez les copains, de la moquerie suivie d’un profond sentiment de dévalorisation.

Retour en haut

 

Quelles sont les causes de la dyslexie ?

A vrai dire l’origine de la dyslexie n’est pas totalement connue. Comment s’acquière-t-elle ? Est-elle héréditaire ? Est-elle innée ? Ça personne ne sait encore même pas le milieu médical. Il est donc difficile de se prononcer là-dessus. Cependant, ce qu’on sait, ce qu’elle ne remet pas en cause la capacité intellectuelle de celui ou de celle qui en souffre. Elle n’est non plus la conséquence d’un éventuel trouble psychiatrique. Néanmoins, selon les formes de sa manifestation, plusieurs pistes sont à explorées à savoir :

  • La cause génétique
  • La cause phonologique
  • La cause visuo-attentionnelle
  • La cause neurologique

Mais ce qui est étonnant dans tout ça, c’est que même le monde médical et scientifique reste perplexe devant le mystère à élucider de la dyslexie. Votre enfant en un mot n’est pas devenu dyslexique mais l’est depuis sa naissance. C’est lorsqu’il commence à effectuer des taches de lecture et d’écriture lors de sa petite classe qu’on peut commencer à la suspecter. Mais il faut attendre lorsque votre enfant apprend à lire et à écrire pour la diagnostiquer.

Ne demandez donc pas à votre médecin pourquoi votre enfant a des difficultés à lire et à écrire. Demandez lui plutôt vers quel professionnel devez vous tournez pour apaiser les souffrances de votre enfant.

Retour en haut

 

Les difficultés que peut rencontrer votre enfant dyslexique

Votre enfant dyslexique éprouve une grande difficulté à lire, à écrire et surtout à assimiler les règles élémentaires de l’orthographe.

  • Il inverse des lettres, des mots, des syllabes
  • Il oublie des lettres, des mots, des syllabes
  • Il confond des lettres, des mots, des syllabes
  • Il peut oublier l’endroit où il était dans un texte
  • Il peut revenir en arrière
  • Il peut écrire deux fois la même chose

En tant que parent, c’est difficile de se rendre compte dans les premiers moments de l’apprentissage de l’enfant. On ne peut soupçonner la dyslexie l’enfant que lorsqu’il prend un retard important d’au moins vingt mois dans son apprentissage de la lecture et de l’écriture par rapport à la normale.

Vous êtes donc avertis. Si votre enfant avec son âge ne sait pas encore lire ou éprouve des problèmes réelles ou manifestes à écrire correctement comme ses camarades, commencez à vous poser des questions. La dyslexie n’est pas trop loin. Heureusement que tous les cas d’enfants en difficulté d’apprentissage de la lecture ou de l’écriture ne développent pas forcement la dyslexie.

Sinon dans la petite enfance c’est-à-dire entre 2 à 5 ans, la dyslexie se signale par une difficulté à apprendre à lire les mots le plus simplement possible, un retard dans le langage parlé qui n’a rien à avoir avec le bégaiement par exemple, une difficulté à reconnaître des lettres et à apprendre à les écrire, des troubles de mémoire subites ou immédiats, des problèmes de repérage dans l’espace ou dans l’environnement. Tous ces signes doivent vous mettre la puce à l’oreille. Mais tout compte fait, si votre enfant se trouve dans une pareille situation, je vous conseille de vous adresser le plus rapidement possible à un professionnel afin d’en savoir plus.

Chez l’adolescent, la dyslexie se manifeste par une difficulté à épeler des mots inconnus ou trop longs. Des difficultés manifestes à apprendre ou à assimiler des langues étrangères, un retard évident dans l’apprentissage de la lecture et de l’écriture, un trouble de l’attention, de la compréhension et de la concentration, des problèmes de motricité, de concentration et de trouble de mémoire.

Chez la personne âgée, on remarquera une difficulté à lire haute voix ou à lire en public. 

Résultat de recherche d'images pour "la dyslexie de l'enfant"

Retour en haut

 

Le dépistage dès la maternelle

Je l’ai déjà souligné plus haut que c’est généralement c’est à l’école dans la petite enfance que la dyslexie de l’enfant va se signaler. L’équipe enseignante en informera par la suite les parents. Dès la maternelle, la dyslexie de votre enfant peut se signaler. Or à cet âge-là, très souvent on ne fait pas trop attention à ce qui arrive à l’enfant. La plupart des parents ou même des enseignants se contentent de dire que ça va passer. Parfois, vous n’avez pas à vous inquiéter parce que l’enfant n’est qu’à ses débuts dans l’apprentissage de la lecture et de l’écriture. C’est au début du CE1 que le dépistage peut être le plus sûr à mon sens :

  • Retard dans le langage
  • Mémoire visuelle et auditive trouble ou peu efficiente
  • Retard dans la parole
  • Difficulté de s’organiser dans le temps mais aussi dans l’espace à l’école comme à la maison sont quelques uns des nombreux signes d’alerte et persistants qui apparaîtront dès la maternelle. Dès lors que le dépistage est précoce, tout de suite on doit instaurer une méthode pédagogique adaptée sans toute fois prendre en compte les préjugés de l’origine des  difficultés.

Il existe une série d’examens pour diagnostiquer la dyslexie. De l’orthophoniste au neuropsychologue, en passant par chez le psychologue, l’orthophoniste, l’ophtalmologiste et l’ORL, sachez que le diagnostic de la dyslexie ne se pose pas à la légère. Ce n’est qu’après au moins 20 mois d’apprentissage de la lecture et de l’écriture qu’il pourra être établi convenablement.

Retour en haut

Que faire si vous soupçonnez une dyslexie chez votre enfant ?

Si vous soupçonnez votre enfant d’être dyslexique, je vous conseille d’aller voir d’abord le médecin. C’est avec lui que vous ferez le point de la situation de l’enfant. Il vous demandera par la suite de faire un bilan chez l’orthophoniste ou chez une équipe pluridisciplinaire débouchant sur un diagnostic plus sûr.

Il est le seul à vous orienter vers le spécialiste qui est habilité à traiter votre enfant. Ne faite pas l’erreur de mettre l’intelligence de votre enfant en doute ni de mettre la pression sur lui sous prétexte qu’il est paresseux, qu’il est un bon à rien. Beaucoup de parents se trouvent hélas dans cette situation.

Le plus souvent, il suffit simplement de prêter attention aux gestes et dires de l‘enfant pour savoir ce que vous devez faire pour l’aider contre sa dyslexie.

  • Aider-le à s’organiser afin qu’il apprenne les bonnes manières. Dites vous qu’il doit pouvoir se retrouver tout sans l’aide d’une tierce personne. S’il n’y arrive pas, vous devez lui apprendre à se créer des repères.
  • Prenez contact avec son instituteur afin de vous enquérir de ses nouvelles et veiller à ce que ses exigences selon son affection soient adaptées à l’enseignement reçu.
  • Aider-le à instaurer des jeux lui permettant de développer son sens de l’orientation dans l’espace.
  • Associez vos efforts au soutien d’un psychologue qui pourra jouer le rôle d’un conseiller à vos cotés dans les séances de rééducation soit à l’école soit à la maison.

En dernière position, je ne manquerai pas de vous demander de contacter les associations des parents pour des informations.

Retour en haut

 

Les conséquences de la dyslexie sur la vie de votre enfant 

L’enfant dyslexique vu par ses enseignants

La dyslexie a des conséquences néfastes sur la vie scolaire de votre enfant. Compte tenu de la complexité de ce trouble, les enseignants eux-mêmes sont démunis. Le plus souvent, ils ne savent que faire et l’apprentissage de l’enfant se trouve perturbé.

Comme la dyslexie touche principalement la lecture et l’orthographe, cela se répercute sur l’apprentissage de votre enfant à tous les niveaux.

Votre enfant est perçu comme quelqu’un qui ne veut rien faire, un opposant qui ne veut pas se concentrer sur son apprentissage alors que ce n’est pas le cas. Certains enseignants vont mêmes jusqu’à refuser de prendre un peu oui je dis bien un peu de leur temps pour suivre l’enfant spécialement qui ressent de la frustration.

L’enfant dyslexie vu par ses propres parents

Au niveau de la famille, si vous n’y prenez garde, votre enfant se sentira délaissé. Il se retrouve face à des difficultés de compréhension dans le cercle familial.

Tous ses gestes sont mal interprétés et cela devient la source de nombreux contre sens. Je l’ai déjà signalé, avec ses amis de jeu, votre enfant va faire l’objet de toutes les humiliations possibles et c’est le renforcement de son sentiment de frustration.

A vous donc chers parents de savoir le comprendre malgré ses difficultés.

Retour en haut

 

Peut-on soigner votre enfant souffrant de la dyslexie ?

La dyslexie est un trouble d'apprentissage spécifique en lecture

Pour le moment, je peux vous affirmer qu’il n’existe pas de médicament pour soigner de façon définitive la dyslexie de votre enfant. Comme ce n’est pas une maladie, votre enfant n’en guérira jamais.

Cependant, vous avez quand même la possibilité de soulager les symptômes de votre enfant afin de lui permettre de mieux vivre avec son mal. Cela ne peut être possible que grâce à la rééducation orthophonique.

En clair, selon la gravité et la nature des troubles de votre enfant, diverses solutions peuvent être proposées pour atténuer sa souffrance parmi lesquelles se trouvent évidemment :

  • Des séances de phonologie,
  • Des séances basées sur l’amélioration de l’attention,
  • Des séances axées sur la motricité,
  • Des séances centrées sur l’écriture et l’orthographe auxquelles peuvent s’ajouter des séances de graphème.

Il n’est pas superflu de relever que la dyslexie est une affection assez complexe. C’est pourquoi des efforts sont attendus aussi bien à la maison qu’à l’école. Il s’agit d’apprendre à votre enfant à contourner ses troubles et à minimiser ses difficultés.

Retour en haut

 

Comment aider votre enfant contre la dyslexie à la maison ?

La question reste posée à laquelle vous les parents vous êtes nombreux à ne pas trop savoir quoi répondre. Je vais vous suggérer de prendre contact avec des professionnels en occurrence un éducateur spécialisé pour vous aider dans vos taches.

Dans le cas échéant, sachez que quelques petits trucs demandant de vous du temps et surtout de la patience peuvent aider votre enfant à mieux supporter les difficultés d’apprentissage auxquelles il est confronté. Entant que parent vous avez donc un rôle de soutien à jouer auprès de votre enfant.

On ne vous demande pas de vous substituer à l’enseignant loin de là. On ne vous demande pas non plus de surcharger l’enfant à la maison de travail mais d’être présents sans pour autant aller jusqu’à traiter ses exercices et devoir à sa place.

Il s’agira pour vous le père ou la mère ainsi que les autres membres de la fratrie de vous adapter à ses difficultés tout en le valorisant si vous le pouvez.

Le matin avant d’aller à l’école, aider-le à organiser son sac. Montrez-lui comment vérifier l’ensemble de ses matériels didactiques : Cahiers, livres, stylo, crayons et autres. Le soir de retour à la maison, aider-le à se reposer. Faites un emploi du temps de la semaine en mettant au point avec lui des méthodes de travail cohérentes.

Pour la lecture, demandez-lui de faire des exercices de répétition, faites-lui lire lentement en suivant avec son doigt et en s’assurant qu’il comprenne au moins ce qu’il lit. L’enfant dyslexique a des difficultés à lire à voix haute. Donc ne demandez pas à votre enfant de lire fort et à haute voix.

Montrez-lui comment tenir crayon et stylo à bille. Tous ces petits gestes anodins peuvent lui paraître un enfer à vivre. Donc ne jouez pas à l’étonner.

Travailler avec lui l’écriture et la mémorisation des nombres et des chiffres.

Retour en haut

 

Comment l’école peut-elle aider votre enfant dyslexique ?

Aider votre enfant dyslexique à l’école, c’est lui offrir une pédagogie adaptée pour une scolarité harmonieuse. Son enseignant devra par exemple s’abstenir de l’inviter à lire à haute voix devant toute la classe, lui faire écrire vite. Il devra être patient vis-à-vis de l’enfant tout en s’assurant de la mémorisation et de la compréhension des consignes données. Au besoin lui fournir des cours ou des leçons enregistrées.

Retour en haut

 

Ce qu’il faut retenir

Pour finir je dirai que l’enfant n’est responsable de ce qui lui arrive. Il ne l’a pas cherché. En aucun cas, vous ne devrez lui coller une étiquette mais plutôt aider à mettre en place le plus vite possible une prise en charge adaptée.

C’est pourquoi son implication personnelle et celle de vous les parents ainsi que de tous les professionnels et autres partenaires s’occupant de l’enfant est essentielle à tous les niveaux.

“Recette pour mieux vivre en famille”, toujours soucieux du devenir de la petite enfance saura vous accompagner avec les mots qui conviennent si vous l’associer dans toutes vos démarches.

Retour en haut

 


 

Exposez votre problème, posez votre question. Je vous proposerai ensuite une analyse. Consultez-moi pour des solutions fiables et efficace.

Please enter your comment!
Please enter your name here