Mon enfant se fait insulter sur facebook : que faire pour lui venir en aide
4.7 (93.75%) 16 votes

Dans cet article, j’aborderai la notion des injures dont votre enfant pourrait être victime sur Facebook, que faire pour le protéger, que dit la loi ? 

Si votre enfant a été victime d’intimidation, vous pourriez lui suggérer de faire une pause sur les médias sociaux .

Parlez de limites. Apprenez à vos enfants à dire non et donnez-leur le pouvoir de définir des limites qui les protègent. Posez des questions ouvertes pour que vous ayez un dialogue continu et que votre adolescent se sente en sécurité

De plus en plus de parents réalisent à quel point les enfants ne peuvent plus se passer de leur téléphone pour surfer sur Instagram, Facebook et autres plates-forme vidéo.

Alors que des millions d’internautes sollicitent Facebook chaque jour pour rester en contact avec des millions d’autres, il n’en reste pas moins que ce n’est pas une zone de non droit à l’intérieur de laquelle tout est permis.

Votre enfant se fait insulter sur Facebook et bien entendu cela vous inquiète au point de vous demander ce que vous devez faire si votre enfant en est victime.

Dans mes propos, vous apprendrez comment aider votre enfant à bien vivre les réseaux sociaux et par la même occasion vous saurez tout sur ce à quoi se livre votre enfant sur Facebook à longueur de journée.

Sans prétention aucune, vous saurez que les injures, calomnies et autres harcèlements sont punis et quiconque se fera prendre subira la rigueur de la loi. Ce que vous devez retenir en tant que parent.

consultation educative a domicile

   l’education bienveillante et soutenante

 

Ce que vous devez retenir, c’est que personne n’a le droit d’injurier son prochain même pas sur Facebook.

Ce que vous devez faire si votre enfant se fait insulter sur Facebook 

Du conflit à la coopération : Comprendre et prévenir les luttes avec vos enfants. 

Devenez le parent que vous voulez être. 


Réservez votre entretien d'échange vidéo ou téléphonique avec moi.


Je tiens à vous soutenir

Si votre enfant se fait insulter sur Facebook, en tant que parent, il est indispensable

  • d’intervenir

Sur Facebook, il est possible de dénoncer une injure ou la circulation d’une image outrageante de vous en utilisant les outils à votre disposition. Si cela va trop loin :

  • vous ne devrez pas hésiter à porter plainte
  • Vous pouvez également contacter des associations comme e-enfance qui peut intervenir auprès de Facebook pour purifier le profil de votre enfant.

Mais de quelles manières aborder le sujet avec votre enfant ?

Tout dépend de vos liens avec l’enfant. Dès qu’un doute plane, vous devez chercher à en savoir plus et aborder la question avec votre enfant pour commencer à lui donner des conseils s’il le faut dans le calme sans gronder, ni culpabiliser. Mais vous connaissez les ados, il ne faut pas aborder ou poser la question directement de crainte que votre enfant ne sente l’anxiété. Dans ce cas, il peut refuser de parler et de dire ce qui se passe.

La plupart des enfants qui se font injurier sur Facebook ont à la fois honte et peur. Vous éviterez donc d’en parler de manière directe et ouverte sinon votre enfant cherchera à se protéger et nier toutes injures.

  • Pour cela, vous pouvez par exemple engager le dialogue en lançant des paroles comme « J’ai l’impression qu’il se passe des choses pas très catholiques sur ta page Facebook. »
  • Ou alors en espérant que votre enfant se dévoilera un peu plus, vous pouvez tenter une autre hypothèse comme « je sais que certains internautes insultes leurs amis sur Facebook. »
  • Vous pouvez également demander à votre enfant si quelque chose ne se passe pas bien mais qu’il ne souhaite pas en parler, il peut le faire en s’adressant à d’autres personnes.

On ne peut pas le nier, les réseaux sociaux grâce à l’anonymat qu’ils procurent offrent à certains internautes la possibilité d’insulter ou de décharger leur haine, leur rancœur, leur aigreur de manière virulente sur les autres.

retour en haut

LES RÉSEAUX SOCIAUX ONT UN POUVOIR D’ATTRACTION DE PLUS EN PLUS FORT : 4 FRANÇAIS SUR 5 SE RENDENT CHAQUE MOIS SUR AU MOINS UN RÉSEAU SOCIAL

 

ILS SONT 26,5 MILLIONS À S’Y CONNECTER QUOTIDIENNEMENT

Comment aider votre enfant à bien vivre les réseaux sociaux ?

Interdire complètement à votre enfant d’avoir d’accéder à Facebook, c’est l’empêcher de s’adonner à son loisir favori. Cela pourrait le frustrer sans aucun doute. Avec un ado qui est déjà mal dans sa peau, il y a lieu de jouer la carte la prudence. Vous n’hésiterez pas donc à mettre des limites. Je pense que dans un premier temps donner des conseils à votre enfant est ce qu’il y a de mieux à faire.

Vous demanderez par exemple à enfant :

  • D’éviter d’envoyer des photos et des vidéos à n’importe qui sur Facebook.
  • D’éviter de donner son adresse email et sa date de naissance sur Facebook.
  • D’éviter d’accepter des rendez vous proposés par des inconnus sur les réseaux sociaux.

Je vous déconseille en tant que parent, de laisser votre fils tout seul devant l’écran de son ordinateur. Je sais que cela n’est pas facile, mais rien ne vous empêche d’essayer.

  • Par la suite, vous penserez à contrôler dans la mesure de votre possible ce qu’il fait sur Facebook en particulier et sur internet en général. Je vais donc vous proposer d’installer par exemple un logiciel de contrôle parental pour lui interdire l’accès à un certain nombre de sites.
  • En tant que parent, vous devez faire un effort sur vous-même, celui de ne pas considérer internet comme le mal du siècle. Il faut juste savoir l’apprivoiser, le prendre tel qu’il est et l’utiliser à bon escient.

Plutôt qu’éduquer par la peur, en tant que parent, il est primordial de sensibiliser votre enfant aux valeurs fondamentales du respect, de la tolérance et de la solidarité.

Pour ce faire :

  • Encouragez-le à appréhender l’univers internet plus ou moins méconnu.
  • Consacrez du temps pour comprendre ce que fait votre enfant en particulier sur Facebook et sur internet en général.
  • Comprendre le sens que l’utilisation de Facebook signifie pour votre enfant.
  • En parler avec votre enfant.
  • Bien comprendre l’outil informatique
  • Bien vous former en tant que parent et comprendre comment internet et les réseaux sociaux que sont Facebook, Twitter et autres fonctionnent cela le plus souvent avec l’aide de votre enfant lui-même.

retour en haut

 

A quoi se livre votre enfant sur Facebook ?

Savez-vous ce que peut faire votre enfant sur sa page Facebook ? Peut-être que oui, peut-être que non. Ce que je peux vous donner comme réponse à cette interrogation est qu’aujourd’hui Facebook permet à la grande majorité de nos enfants de se livrer à plusieurs activités comme par exemple :

  • Être en contact avec leurs amis.
  • Rechercher des informations sur des sujets qui les passionnent.
  • Ecouter de la musique.
  • Publier des photos.
  • Envoyer des messages à ses amis en particulier et à tous les membres du réseau en général.
  • Faire des rencontres et se faire des amis.
  • Échanger des avis ou faire des commentaires sur tels ou tels sujets.
  • Suivre les activités des autres.
  • Échanger des contenus de leur profil avec d’autres internautes.

Mais si tout le monde est d’accord pour reconnaître que Facebook permet de garder le contact avec ses amis par exemple, la majorité des abonnés apprécient plus le côté partage et échange de photos et de vidéo.

Comme vous pouvez le constater, le réseau social Facebook tout comme Tweeter offre à ses abonnés plusieurs services auxquels votre enfant par exemple s’est habitué et n’est pas prêt à s’en passer.

Je peux donc dire que Facebook n’est pas un mauvais réseau social en soi au point de nuire à ceux qui l’utilisent. Ce qui vous inquiète vous les parents et pour lequel vous devez vous opposer par tous les moyens, c’est le mauvais comportement que certaines personnes affichent sur ce réseau social.

retour en haut

 

Les injures, calomnies et autres harcèlements sur Facebook sont punis

Si vous estimez que votre enfant fait l’objet ou a fait l’objet d’injures, calomnies et autres harcèlements sur Facebook et que cela affecte gravement sa vie, vous pouvez déposer plainte devant les juridictions. Vous devez dans ce cas, en informer la police ou la gendarmerie la plus proche de votre lieu d’habitation en prouvant qu’il y a manifestement intention de nuire. Le juge des enfants pourra demander des investigations complémentaires et sanctionner le bourreau de votre fils à la hauteur du préjudice subi.

Vous allez vous demander peut-être comment cela peut être possible ? C’est votre droit de vous inquiéter je n’en disconviens pas. Mais il faut avoir confiance en la justice. Je sais qu’une telle action prendra nécessairement beaucoup de temps pour aboutir. Mais vous n’avez aucune raison de désespérer.

Le bourreau de votre enfant une fois démasqué encourt des peines d’emprisonnement au moins en plus d’amendes prévues par la loi. Je vous conseille de faire appel à un avocat qui maîtrise les rouages en droit des nouvelles technologies de la jurisprudence la plus récente.

retour en haut

 

Ce que vous devez retenir

Si votre enfant se fait insulter sur le réseau social Facebook, en tant que parent vous avez la possibilité de faire cesser ces propos injurieux par des outils que Facebook à lui-même mis à la disposition de tout à chacun. Maintenant si cela continue de la sorte à mettre la vie de votre enfant en danger, vous avez le droit de vous référer à la justice pour demander la réparation du préjudice subi.

Si vous n’arrivez pas à faire entendre votre voix parce que vous êtes seul, vous êtes limité dans vos actions et celles de votre enfant, des professionnels existent à qui vous pouvez demander de l’aide.

En outre vous pouvez solliciter le concours de « Recettes pour mieux vivre en famille » si vous en avez besoin ou que vous soyez et quand vous voulez.

retour en haut


 

Exposez votre problème, posez votre question. Je vous proposerai ensuite une analyse. Consultez-moi pour des solutions fiables et efficace.

Please enter your comment!
Please enter your name here