Dans cet article, j’aborderai le fait que votre enfant soit potentiellement hyperactif. 

Pourquoi les crises de colère et les provocations sont-ils si courants chez les enfants atteints du trouble ? Et en tant que parent comment pouvons-nous détecter l’hyperactivité et les aider à mieux se comporter ?

 

Le terme « hyperactif » peut souvent être entendu, que ce soit dans la bouche des journalistes télévisés, sur un magazine de santé ou d’éducation parentale, ou encore dans la bouche des professeurs de votre enfant « votre enfant est hyperactif« .

Toutefois, que signifie ce terme assez barbare ?

L’hyperactivité est un syndrome qui touche environ 3 à 5% de nos chères têtes blondes.

Un enfant hyperactif est un enfant qui a des troubles, un déficit de l’attention, très agité.

Cet enfant ne sera pas particulièrement excité, mais peut se montrer relativement calme et discret en salle de classe.

L’hyperactivité ne se traduit pas seulement par l’agitation dans le comportement de l’enfant en particulier.

Cependant, un enfant hyperactif peut se montrer très turbulent et vous faire penser à une tornade, puisqu’il détruit tout sur son passage.

Vous soupçonnez votre enfant d’être hyperactif ? Mais vous ne savez pas comment l’aider ?

Du conflit à la coopération : Comprendre et prévenir les luttes avec vos enfants. 

Devenez le parent que vous voulez être. 


Réservez votre entretien d'échange vidéo ou téléphonique avec moi.


Je tiens à vous soutenir

Ne quittez pas cette page, voici quelques tuyaux.

Dans un premier temps, avant d’entamer toute procédure ou autre, il faut que vous soyez sûr et certain que votre enfant soit bien hyper-actif.

Si c’est le cas il faut en connaître la cause: d’où vient cette hyper-activité de votre enfant ?.

Il faudra se renseigner auprès  des personnes à consulter et les interroger sur la manière à adopter pour résoudre ce problème.

Qui consulter pour un cas d’hyper-activité ?. Cette étape est primordiale pour soigner et en finir avec l’hyper-activité dont souffre votre enfant et son entourage.

Ce qu’il faut retenir pour être un parent bienveillant et soutenant.

Recettes pour mieux vivre en famille vous accompagne, vous soutien avec des mots simples.

L'hyperactivité de l'enfant ou TDAH pour Trouble Deficit de l'Attention/Hyperactivité est un trouble UNE ÉDUCATION BIENVEILLANTE ET SOUTENANTE

 

Comment être sûr et certain que votre enfant soit hyperactif ?

Avant de qualifier votre enfant d’hyperactif et de passer à la pharmacie pour obtenir quelques médicaments, vous devez, bien évidemment, être certain qu’il le soit bien.

En effet, le simple fait que votre enfant ne soit pas attentif en cours, qu’il soit plutôt réservé et souvent dans la lune, voir complètement inattentif et turbulent, ne font pas de lui un enfant hyperactif.

Les troubles du comportement sont visible dès la première année de vie de votre enfant.

Voici quelques comportements qui ne trompent pas:

  • Dès sa première année sur notre planète terre, il pleurait beaucoup plus souvent que la grande majorité des bébés de son âge et avait des difficultés à s’endormir. Plus il est actif, plus il a de mal à s’endormir.
  • Dès l’âge de 6 ans, un enfant hyperactif aura un manque de concentration considérable, une instabilité émotionnelle forte, une incapacité à se concentrer, une impulsivité assez importante, une difficulté à obéir ainsi que des signes neurologiques mineurs comme  une incoordination motrice fine.

Si votre enfant semble être atteint d’hyperactivité, n’hésitez pas à consulter un spécialiste.

En effet, les trois quarts des enfants hyperactif non diagnostiqués, vivent un véritable enfer et sont en conflit permanent entre leurs professeurs et leurs camarades de classe.

Ils n’arrivent pas à trouver leur place dans cette société. Ce comportement est très souvent, trop souvent voué à l’échec scolaire de ces enfants.

Il faut également relever qu’un enfant hyperactif est loin d’être stupide.

Il a souvent une intelligence bien au-dessus de la moyenne, ainsi qu’une imagination et une créativité bien au-dessus de la moyenne.

Retour en haut

 

D’où vient cette hyperactivité de l’enfant?

Cette maladie est encore très peu connue en France, et les établissements médicaux qui reçoivent ses petits patients dans le besoin, sont rares.

Le comportement de votre enfant est tout simplement dû à des troubles d’ordre neurologiques.

Ce syndrome est bien plus simple à détecter chez les garçons que chez les filles.

Chez ses dernières, l’hyperactivité sera bien plus compliqué à diagnostiquer que chez une personne de sexe masculin.

Cependant, l’un comme l’autre en garderont des traces, même lorsqu’ils auront atteints l’âge adulte.

Retour en haut

 

Qui consulter pour un cas d’hyperactivité de votre enfant ?

En cas d’hyperactivité, cela ne sert à rien d’aller consulter un médecin généraliste ou encore un psychologue, mais plutôt un psychiatre.

Certains d’entre vous ne doivent pas connaitre la différence entre l’un et l’autre. Ce n’est pas compliqué, mais ses deux spécialistes du comportement sont très différents.

Effectivement, un psychologue est un spécialiste chez lequel vous allez vous rendre et où vous allez pouvoir discuter de tout et n’importe quoi, afin de soigner votre mal, votre douleur et souffrance par la parole.

A travers vos dire et récits, vous allez rechercher la cause de votre malheur, aussi loin que vos souvenirs vous le permettront.

Pour vous aider à aller mieux, le psychologue vous écoutera et vous recommandera quelques exercices comportementaux assez simples, que vous devrez réaliser le plus souvent possible.

Le psychiatre, quant à lui, peut également passer du temps à vous écouter et vous donner des conseils.

Contrairement au psychologue, le psychiatre à le droit de prescrire des médicaments à ses patients, tels que des antidépresseurs ou autre.

Le psychiatre ressemble donc beaucoup au psychologue, mais peut, en plus, prescrire quelques médicaments à votre enfant.

Dans le cas de l’hyperactivité, ce n’est donc pas un psychologue que vous devrez consulter, mais bel et bien un spécialiste de la psychiatrie dans un premier temps et si il faut suivre des séances avec le psychologue pour permettre a votre enfant de mettre des mots, de pouvoir s’exprimer en toute intimité entre lui et son thérapeute.

En plus, ou à la place d’un psychiatre, vous pouvez consulter un pédiatre. C’est un médecin spécialisé dans le domaine de l’enfance.

Ce dernier n’est pas là pour organiser des séances de confession dans son bureau, mais est tout de même ici pour vous écouter.

Vous pourrez vous confiez à lui, certes moins souvent que chez le psychologue, mais il est, lui aussi tenu par le secret professionnel alors rassurez votre enfant.

Le pédiatre a donc, lui aussi, le droit de prescrire des traitements médicaux à ses patients, en toute légitimité.

N’oubliez pas que le pédiatre soigne exclusivement les enfants et qu’une fois votre enfant devenu grand, il devra aller voir un autre spécialiste.

Retour en haut

 

Comment « soigner » cette hyperactivité ?

Lorsque vous allez consulter le spécialiste adéquat pour aider votre enfant :

ce dernier lui fera passer quelques tests :

  • Un examen physique global, pour s’assurer que votre enfant est en bonne santé.
  • Une anamnèse familiale.
  • Une anamnèse de l’enfant.
  • Un examen des capacités auditives et visuelles de l’enfant.
  • Un électroencéphalogramme.
  • Des scans cérébraux.

Après avoir passé ces quelques tests, vous allez devoir remplir des questionnaires vous concernant, mais également au sujet de votre enfant.

Ses professeurs devront également remplir un questionnaire, afin de connaitre le degré d’hyperactivité de votre enfant, et trouver un traitement adéquat.

Concernant les traitements, ils vont aider les enfants à canaliser leur attention sur une chose en particulier, et les aider à maintenir cette attention.

Ils agiront donc sur l’humeur de votre enfant, ce qui lui permettra d’améliorer son attention, mais également ses performances intellectuelles.

Les traitements ne sont, cependant, seulement réservés qu’aux enfants de plus de 6 ans, ce qui est normal.

Retour en haut

 

Ce qu’il faut retenir

Pour terminer, l’hyperactivité n’est pas une fatalité et tout enfant peut se voir mettre un pied dans cet engrenage.

Heureusement, ce n’est pas une maladie incurable, mais simplement un trouble de l’attention pouvant se manifester par un trouble comportemental chez certains enfants.

Chez d’autres, leur nature calme prendra le dessus, laissant tout de même transparaitre cette difficulté à se concentrer.

Grâce aux nombreux chercheurs, des traitements existent pour permettre à ces enfants de suivre un cours attentivement, et ne pas tomber dans l’échec scolaire.

Retour en haut


 

3 Commentaires

  1. Bonjour,
    Si vous avez des questions ou des besoins de précisions, n’hésitez pas.

    Votre expérience et vos conseils sont aussi les bienvenues.

    A Bientôt.

  2. Bonjour, Mes enfants ont 7 et 6 ans. Le garçon, 7 ans, passe d’un comportement très correct, à un état de « débilité » !!! je ne sais pas comment le décrire : il fait des grimaces, se moque de tout, se contrefiche de ce que l’on peut lui dire, se traine par terre, ne communique plus avec nous à part en grimaces et cris ! Ma fille, 6 ans, n’écoute pas, on lui demande de faire quelque chose, c’est comme si on ne lui avait rien dit, elle continue se qu’elle fait et ne réagit pas, on lui répéte, et rie ne change ! je deviens folle, j’en ai marre de parler pour rien, on leur demande de se calmer, de faire attention à ce que l’on dit, ils continuent quand même, on a beau se facher, çà continue, je ne sais plus quoi faire et je deviens vraiment folle, je crie, me fache, hurle, mais rien, aucune façon ne les fait réagir, à l’aide ! à l’école, leur comportement laisse à désirer, ils sont sans cesse dans la bagarre, ce n’est jamais de leur faute, c’est toujours les autres qui ont commencer, on a beau leur dire de ne pas faire la loi, çà se termine toujours mal, mon garçon se dit harcelé, mais s’il se moque de ses camarades comme de nous, je lui dit que c’est normal et qu’il doit changer son comportement, mais pour lui c’est un jeu et il ne se moque pas ! à l’aide

  3. Bonjour , je trouve votre article intéressant mais un peu trop focalisé sur l’intervention du psychiatre et traitement. Psychomotricienne je travaille régulièrement avec des enfants hyperactifs et ce suivi permet la plupart du temps d’éviter des traitements type Ritaline ou autre. Je trouve dommage que vous ne parliez pas du tout de l’apport de notre profession en ce qui concerne cette problématique. Cordialement. JB

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.