Dans cet article j’aborderai la notion des réunions de famille. 

Il ou elle refuse les réunions de famille, ronchonne traîne des pieds à chaque fois qu’il est question de réunion famille. Comment réagir ?

Ces hiérarchies rigides, la position dominante des parents, les réunions de famille : Un cadre de règlement de comptes ? Les thèmes de conversation loin de leurs préoccupations, conviez votre ado dans un cadre plus convivial. Selon eux, la famille cherche, à l’occasion de la fête, à se montrer supérieure, votre ado cherche-t-il sa place au sein de la famille ? Trop de choses dans la fête leur rappellent qu’ils ne sont pas considérés comme ils le voudraient surtout dans la relation parent-enfant toujours mise en cause.

L’essentiel est de lui faire comprendre qu’une réunion de famille peut être un moment privilégié pour parler, discuter, rire et partager. Comment faire pour que notre ado ne refuse pas les réunions familiales ?

 

Il ou elle refuse les réunions familiales

Les réunions de famille sont les lieux privilégiés pour recueillir l’avis de la fratrie sur tout ce qui se passe dans la famille. Si tout le monde prend plaisir à y échanger, ce n’est pas le cas de votre ado qui refuse les réunions familiales. Face à cette situation, comment faut-il réagir pour ne pas le frustrer ?

retour en haut

 

Réunions de famille : Un cadre de règlement de comptes ?

Pour un ado, une réunion de famille n’est jamais la bienvenue. Pour lui c’est le cadre idéal pour mettre l’accent sur tout ce qui ne va pas dans la famille et lui en premier lieu. Inutile donc de lui demander son avis pour quoi que ce soit. Il préfère ne pas y participer pour éviter qu’il ne soit indexé à la fin. Mais pour un ado, le dialogue familial n’est-il pas le moment pour apprendre à parler en public ? A convaincre les autres de son point de vue ? A faire preuve de compétence et d’éloquence ?

Bref, les ados excellent dans un autre cadre plutôt que ceux destinés à la famille autour d’un repas où maman, les frères et sœurs et surtout papa sont présents.

Du conflit à la coopération : Comprendre et prévenir les luttes avec vos enfants. 

Devenez le parent que vous voulez être. 


Réservez votre entretien d'échange vidéo ou téléphonique avec moi.


Je tiens à vous soutenir

retour en haut

 

Conviez votre ado dans un cadre plus convivial

Si vous avez remarqué que le cadre familial n’est pas le cadre idéal de votre ado pour parler de tout ce qui lui tient à cœur, choisissez un endroit plus intime en préférant le tête-à-tête. Jusqu’à 8 ou 10 ans, les enfants se laissent facilement emporter. Ils répondent plus facilement à maman ou à papa sans se douter de rien. Mais passé cette tranche d’âge, les ados deviennent de plus en plus exigeants. Vouloir décortiquer un problème les concernant ne tarde pas à tourner au vinaigre. Si vous le faite de surcroit en public devant tous les membres de la fratrie, vous risquez de perdre votre temps.

Invitez votre ado dans un cadre plus convivial tel qu’un restaurant autour d’un repas copieux lui permettra d’aborder sans détour tous les sujets le concernant directement. Si votre fille ou votre fils n’aime pas prendre part à des discussions familiales, ce n’est pas parce qu’il n’aime pas la famille, mais peut-être qu’il souhaite s’exprimer dans l’intimité avec un seul des deux parents. Donnez lui cette occasion en respectant son choix.

retour en haut

 

Votre ado cherche-t-il sa place au sein de la famille ?

En général, les ados n’ont pas conscience du fait qu’ils ont leur place au sein de la famille. Dès qu’on évoque l’idée d’une réunion familiale, l’enfant adolescent mettra tout en œuvre pour se dérober comme si on ne parlera que de lui.

En tant que parent, votre rôle serait de lui faire comprendre que son avis compte autant que celui des autres membres de la famille. Et que le dialogue familial est une occasion permettant à tous les membres de la famille de communier, de partager et de rire. Etant à cheval entre le monde des enfants et celui des adultes, il est difficile à un adolescent de savoir lequel de ces deux univers il appartient au juste. Comme il se sent tiraillé entre ces deux mondes, il croit ne pas avoir sa place au sein de la famille parce que ne disposant d’aucune autonomie.

retour en haut

 

La relation parent-enfant toujours mis en cause

La raison principale qui fait que votre ado refuse les réunions familiales est sans doute la relation parent-enfant au cours de laquelle il n’y a que le parent qui donne les ordres et l’enfant ne fait que les exécuter sans rien dire. Résultat : Elle a toujours été décriée par les ados qui trouvent qu’elle leur pèse dessus. La solution : Montrez à votre ado que cette façon de raisonner est dépassée et qu’il s’agit maintenant d’une relation d’adulte à adulte au cours de laquelle on a conscience que l’enfant d’hier est devenu adulte aujourd’hui et qu’il faut demander son avis avant de prendre une décision. Si votre fille se rend compte qu’elle n’est pas intégrée au sein de la famille, c’est fort possible qu’elle refuse les réunions familiales.

retour en haut

 

Comment faire pour que notre ado ne refuse pas les réunions familiales ?

Pour que votre ado ne refuse pas les réunions familiales, il faut que la réunion ne soit pas le cadre d’un règlement de compte. Il ne faudrait pas que votre ado ait l’impression que toutes les questions à l’ordre du jour soient tournées autour de lui. Il faut qu’au cours de cette réunion, chacun ait son mot à dire afin que les uns et les autres sentent qu’ils ont leur place au sein de la famille. Les parents que vous êtes, vous devrez faire comprendre à votre ado qu’une réunion familiale n’est pas un tribunal pour juger qui que ce soit mais plutôt un cadre privilégié pour partager un repas et profiter pour parler, discuter et rire sans plus.

Si malgré tous les efforts que vous ne cessez de déployer, votre ado continue de bouder les réunions familiales, une autre solution consiste à demander l’aide d’une personne extérieure. Dans ce cas, l’idée serait d’en parler autour de vous. Il est fort probable qu’une de vos connaissances ayant vécu des situations similaires partagera ses expériences avec vous. Une autre idée serait de prendre contact avec un professionnel des questions relatives à l’adolescence afin de recueillir son avis sur la question. Dans tous les cas, sachez que le dernier mot vous reviendra en tant que parent pour mettre fin à vos souffrances.

retour en haut

 

Recettes pour mieux vivre en famille

     Une éducation bienveillante et soutenante

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.