La crise d’adolescence, ma fille déprime : comment lui venir en aide ?
5 (100%) 1 vote

Dans cet article j’aborderai la notion de dépression à l’adolescence  de ma fille

 

La crise d’adolescence, ma fille déprime. N’oublions pas que l’adolescence est une période de changements et de bouleversements pour les ados.

Chacun réagit et manifeste différemment ses ressentis mais comment reconnaître une personne déprimée ?

Nombreux peuvent être les symptômes, il n’est pas simple de reconnaître la dépression chez l’adolescente.

Vous parents êtes en mesure de détecter le mal être de votre enfant et de vous demander : quel rôle devrais-je jouer dans la guérison de ma fille ?

Bien sûr vous y participerez activement, une des premières choses à faire est d’ouvrir le dialogue avec votre fille pour l’amener à se confier et vous partager ces craintes.

Le rôle du spécialiste peut être un plus pour aider votre fille et vous-même et n’oubliez pas ce que peuvent faire les amis, l’école et les connaissances.

 

La crise d’adolescence, ma fille déprime

La dépression est définit comme un mal-être qui touche aussi bien les adultes que les adolescents. Trois millions de personnes en souffriraient.

Du conflit à la coopération : Comprendre et prévenir les luttes avec vos enfants. 

Devenez le parent que vous voulez être. 


Réservez votre entretien d'échange vidéo ou téléphonique avec moi.


Je tiens à vous soutenir

Une proportion qui laisse croire que la dépression est un fléau à ne pas négliger.

Ma fille déprime, comment lui venir en aide ? Voici quelques indications à suivre.

retour en haut

 

Comment reconnaitre une personne déprimée ?

Bien que les origines d’un état dépressif soient nombreuses à définir, la dépression présente un trait commun que ce soit chez l’adulte ou chez l’adolescent : Impossibilité de dormir, fatigue, morosité, isolement, pensées morbides suivie d’envie suicidaire, sentiment de culpabilité, désintérêt général, perte de confiance en soi, lenteur, agressivité, etc.

Mais il faut reconnaitre qu’elle ne se manifeste pas de la même manière chez l’adulte que chez l’adolescent.

Chez le jeune enfant avec l’adolescence, la dépression prend des formes diverses au point de rendre difficile tout diagnostic.

Cependant, un praticien expérimenté ou tout parent attentionné n’éprouvera aucune difficulté à diagnostiqué la dépression chez un adolescent.

retour en haut

 

Comment reconnaitre la dépression chez l’adolescente ?

La petite fille déprimée ne se comporte pas de la même façon que d’habitude.

Elle peut changer radicalement ce qui attire très vite l’attention des parents.

Comme symptômes apparents, certains ados peuvent présenter une perte d’appétit suivi évidemment d’une perte de poids. D’autres par contre prennent du poids démesurément.

L’enfant dépressif à tendance à ne plus participer aux jeux ou s’il le fait, celui-ci le fait de moins en moins.

Il n’a pas envie d’aller à l’école ce qui aura une incidence fâcheuse sur ses performances scolaires. Il se retire dans son petit coin. Il se fait discret et se met en colère fréquemment.

Abattus, certains adolescents déprimés vont jusqu’à manger de moins en moins alors que d’autres se montrent très irrités, excités, agressifs voir développer une phobie sociale.

L’enfant déprimé peut faire pipi au lit alors que ce n’était pas le cas avant.

retour en haut

 

Quel rôle devrais-je jouer dans la guérison de ma fille ?

La crise d’adolescence, ma fille déprime. Que puis-je faire pour l’aider ? En tant que parent, vous devrez en premier lieu prendre la souffrance de votre fille au sérieux. Ne la négligez pas.

Beaucoup de parents ont pris l’habitude de très vite culpabiliser leur enfant dès qu’une crise pointe le bout du nez sans prendre la peine de comprendre ce qui lui arrive. Cette façon de se comporter n’est pas bien.

Les parents devront en revanche adopter une attitude conciliante à tout point de vue car ils ont beau faire, les ados restent ce qu’ils sont.

Votre fille peut ne pas toujours comprendre ce qui lui arrive. Le comble, c’est qu’elle n’exprime rien sur sa crise. Elle se contente d’afficher un comportement impulsif. Cela suffit pour vous dire que ça ne va  pas.

Il appartient donc aux parents d’être compréhensifs et d’avoir une attention particulière lorsqu’il s’agit de leur enfant.

En plus de vos conseils de tous les jours, si vous avez détecté une dépression chez votre fille, vous devrez la conduire chez le médecin pour une consultation.

Dans bien des cas, le psy le plus proche est le mieux placé pour mettre fin à la crise.

retour en haut

 

Ouvrir le dialogue

Votre première réaction c’est d’ouvrir le dialogue avec votre fille. C’est vrai que très souvent entre adolescent et parent c’est le jour et la nuit.

Votre fille peut ne pas paraitre réceptive et avoir même honte de vous dire certaines choses.

Avec ses angoisses, sa peur, vous devez la rassurer en lui faisant partager votre propre expérience en lui disant par exemple que vous aussi vous êtes passé par là.

Mais voyez-vous que votre fille ne peut pas continuer à se replier sur elle-même alors que vous pouvez lui apporter le réconfort dont elle a besoin.

Quitte à vous d’employer la manière qu’il faut. Avec le dialogue, vous serez en mesure de lui arracher quelques mots sur son état dépressif.

Si vous n’y arrivez pas, ne vous décourager pas, vous serez orienter vers des vois plus indiquées.

retour en haut

 

Le rôle du spécialiste

La dépression est une maladie qui se guérit. Elle n’est pas donc une fatalité raison pour laquelle il faut très vite en chercher les causes afin d’y apporter les remèdes appropriés.

Si une prescription médicamenteuse peut aider à endiguer ce fléau, c’est au médecin de le déterminer.

Généralement dans ces genres de situation explosive, il faut faire appel à un praticien tel qu’un médecin qui connaît mieux le type de médicament à prescrire si c’est nécessaire.

Cependant, on peut également demander le soutien d’un psychologue considéré comme le spécialiste de la santé mentale pour ses conseils avisés.

retour en haut

 

Ce que peuvent faire les amis, l’école et les connaissances

L’entourage de l’ado déprimé a aussi un rôle à jouer dans sa guérison. Les amis, l’école et les connaissances ne sont pas en reste.

En principe les amis devront épauler leur camarade en détresse par leur présence auprès de lui afin de le pousser à entretenir une relation plus amicale avec eux.

Ils devront plutôt l’encourager à effectuer des balades et autres sorties histoire de changer d’air.

Si votre fille a tendance à s’isoler, voilà des occasions pour lui permettre de se remuer et essayer de remettre ses pendules à l’heure en compagnie des autres encore faut-il qu’elle ait le courage et surtout l’envie de s’y mettre.

retour en haut


 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here