Mon ado se scarifie : que faire pour lui venir en aide ?
5 (100%) 1 vote

Dans cet article j’aborderai la notion de scarification

Vous venez de découvrir que votre ado automutilevous êtes en colère et inquiet à la fois, que comprendre par se scarifier ?

Quel est le message de votre fils ? Vous ne pensiez pas que la scarification est une pratique d’adolescent.

Vous êtes perdu face à cette situation, nous verrons pourquoi les ados se scarifient, cette pratique est entre autre comme une solution pour se contenir.

Recettes pour mieux vivre en famille vous guidera pour savoir que faire si mon ado se mutile, il est toujours bon de demander de l’aide ne rester pas seul dans ces circonstances.

 

Mon ado se scarifie

Mon ado se scarifie, que faire ? Le phénomène de la scarification des ados prend de plus en plus d’ampleur.

Sous le coup du stress, des émotions de toutes sortes, les parents eux se posent mille et une questions afin de comprendre pour quelles raisons leurs ados se scarifient-il et comment les aider à s’en sortir.

Fenêtre ouverte sur les scarifications des ados, un phénomène des temps nouveaux.

retour en haut

 

Que comprendre par se scarifier ?

Les scarifications sont des marquages sous forme de coupures ou de brulures qu’un ado se fait sur sa peau.

Il s’agit de blessures que les ados se font à eux-mêmes de manière volontaire tout comme le tatouage ou le piercing. Cette entaille sur la peau n’est pas faite de manière fortuite.

Elle laisse une trace sous forme de trait signe qui exprime le mal-être que l’ado traverse.

Si chez le mise en cause les conséquences d’une telle pratique ne sont plus à démontrer, chez le parent, cela entraine désarroi, angoisse, inquiétude, incompréhension, etc.

Mais on peut y remédier pour ne plus faire un tel acte.

retour en haut

 

La scarification, une pratique d’adolescent ?

Généralement localisée sur le ventre, le front, au creux du poignet et sur les cuisses, la scarification n’est pas seulement le fait des jeunes hommes.

Selon des sources concordantes, 5 à 10% des ados se scarifieraient parmi lesquels on trouve une proportion plus importante de jeunes filles.

Il est à signaler que près de 80% des scarifiés sont des ados qui se sont donnés à cette forme de pratique dès l’âge de 11 à 12 ans.

La scarification est-elle une pratique des adolescents ? On répondrait facilement oui à cette question si on se réfère à ce qui précède.

Cependant, la scarification sur le corps faisait partie des rites de passage de l’enfance vers l’adolescence dans les temps anciens disait-on.

Tout porte donc à croire que les adolescents n’ont fait que dépoussiérer et remis au goût du jour une pratique laissée aux oubliettes.

Là où le bât blesse, c’est qu’il s’agit de plaies plus ou moins profondes qui peuvent entrainer des infections dans l’immédiat si rien n’est fait.

retour en haut

 

Pourquoi les ados se scarifient-ils ? 

Il serait difficile d’énumérer toutes les raisons qui poussent les jeunes à se taillader l’épiderme.

Mais on peut dire sans se tromper que la souffrance, un trop plein le besoin d’évacuer, rencontrée par les jeunes gens est à l’origine de cette pratique.

Ce qui est sur, eux-mêmes affirment sans ambages qu’ils se scarifient pour retrouver la sérénité ce qui veut dire qu’il existe effectivement une souffrance quelque part, un soulagement par le désir de se faire mal. (Il ne faut pas oublier qu’en période pubertaire, les jeunes rencontrent des troubles sexuels auxquels s’ajoutent des troubles identitaires face aux parents).

La souffrance a être dont il est question ici peut trouver son origine dans l’angoisse qui le ronge, le manque d’estime de soi, (ne pas se sentir aimer, ne pas se retrouver aimable, se sentir rejeté par les autres par exemple), la peur, le besoin de s’affirmer.

Le besoin d’appartenir à un groupe peut aussi faire partir des causes qui amènent un ado à se découper.

Aujourd’hui avec l’avènement des médias, l’internet peut être considéré comme un moyen qui peut inciter les jeunes à pratiquer la scarification.

retour en haut

 

 Scarifications, l’automutilation comme solution pour se contenir

Face à un trop-plein, le passage à l’acte par l’incision faite sur la peau devient très vite un moyen de décompresser et d’exprimer son raz-le-bol par la mutilation qui n’a que trop duré.

Il s’agit d’un acte qui exprime combien on se sent mal dans sa peau.

L’ado par la scarification du bras fait couler son sang, espère se remettre de ses douleurs en préférant les blessures physiques aux blessures intérieures ce qui n’est pas toujours le cas.

Selon une étude faite par des spécialistes, les 2/3 des scarifiés affirment être passés non loin du suicide à un moment donné de leur vie.

Véritable problème de société, la scarification se présente comme un mal-être des temps nouveaux qui ronge les adolescents tout comme les troubles alimentaire comme la boulimie qui peut trouver des solutions.

retour en haut

 

Que faire si mon ado se scarifie ?

Il est difficile pour les parents d’un adolescent qui s’auto-inflige des blessures par des scarification de rester bras croisés.

Mais malgré leur volonté manifeste d’aider le fruit de leurs entrailles à se tirer d’affaire, certains parents ne savent vraiment pas à quels sains se vouer, votre couple est peut être une clé grâce a votre amour et bienveillance.

Néanmoins, ouvrir le dialogue sans faux-fuyant peut être considéré d’une part comme le premier pas à faire dans la recherche de solutions idoines afin d’aider leur enfant face à la scarification.

Si vous êtes dans une pareille situation, n’hésitez pas de dire à votre bout de chou à quel point vous vous inquiétez pour lui, que vous voulez l’aider et faire plus, instaurer une relation de confiance et d’apaisement.

S’il le faut, vous devez lui apporter les soins nécessaires pour penser ses plaies.

En même temps, ce qui est a faire : demandez-lui de ne pas cacher ses blessures et de ne pas en avoir honte puisque ce qui est fait est fait.

Votre ado devra apprendre à supporter le regard des uns et des autres. Ce sera à n’en point douter le début d’une prise de conscience de sa part.

Vous devrez dans la mesure du possible éviter de projeter votre désarroi et votre angoisse sur lui. Mettez vous en tête qu’il n’en a pas besoin en ce moment.

La seule chose qui vaille serait de lui exprimer votre volonté de l’aider.

retour en haut

 

Demander de l’aide face à la détresse de votre enfant

D’autre part, vous ne devrez pas rester seuls face au comportement à risque de votre progéniture.

Une consultation chez un spécialiste en occurrence un psychologue serait la bienvenue pour éventuellement commencer une thérapie.

N’oubliez pas que vous avez en face de vous des interlocuteurs qui sont prêts à aider votre ado à retrouver le droit chemin.

Une chose aussi à savoir : un ado qui se scarifie finit par prendre conscience de son état et se soigne par la force d’un travail que vous aurez menés vous et votre enfant, pour laisser place à un monde meilleur pour commencer une nouvelle vie.

Un passage douloureux vécu tant par la famille que l’adolescent qui laissera une trace et il faudra y être vigilant pour éviter toute rechute possible.

Il existe des forum d’aide qui peuvent également vous apporter des éclairages.

retour en haut

Recettes pour mieux vivre en familleLe bonheur se cuisine tous les jours

 

A lire : Ados : scarifications et guérison par l’écriture que je peux vous conseiller dans la difficulté face à votre adolescent.
facile à lire, qui permettent aux parents de se sentir moi seuls
dans cette situation.


 

1 commentaire

  1. Bonjour j’ai remarqué aujourd’hui que mon fils de 14 s’est mutilé le bras il m’a dit que c’était parcequ’il en avait marre que au collège on se moque de lui j’ai décidé de l’enmenner voir le proviseur et de dénoncer des camarades je voudrais savoir si c’était une bonne idée ou pas parce que lui ne veut pas merci de votre réponse

Exposez moi votre problème, posez-moi votre question. Je vous proposerai ensuite une analyse. Consultez-moi pour des solutions fiables et efficace.

Please enter your comment!
Please enter your name here