Dans cet article j’aborderai la notion de l’angoisse chez l’enfant

 

Mon enfant angoisse, nous vivons à l’heure des changements, bouleversant la vie de tout à chacun, divorce, changement d’école, famille recomposée, l’arrivée d’un petit(e) frère ou soeur autant de situations qui causent de l’angoisse chez votre enfant. Essayez de repérer à quel moment surviennent les angoisses de votre enfant au travers des symptômes.

Vous n’arrivez pas à trouver comment aider votre enfant, comment peut-on décrire un enfant angoissé ? L’angoisse de l’enfant peut-elle avoir une répercussion sur ses parents ?Je vous donnerai quelques pistes pour arriver à savoir comment aider votre enfant à surmonter ses angoisses, et nous verrons si l’on peut traiter l’angoisse.

 

Recettes pour mieux vivre en famille

     Une éducation bienveillante et soutenante

 

 

Mon enfant angoisse

Les facteurs communs à la base de l’angoisse sont nombreux : Décès d’un être cher, divorce, déménagement au cours d’une année scolaire, perte d’un emploi, la naissance d’un enfant, etc. Mon enfant angoisse, il y a t’il une raison à cela ? Que faire et comment l’aider à surmonter son angoisse ?

Du conflit à la coopération : Comprendre et prévenir les luttes avec vos enfants. 

Devenez le parent que vous voulez être. 


Réservez votre entretien d'échange vidéo ou téléphonique avec moi.


Je tiens à vous soutenir

retour en haut

 

Quelles sont les causes de l’angoisse chez votre enfant ?

Plusieurs facteurs peuvent être à la base de l’angoisse chez votre enfant. Parmi ce facteurs, on peut identifier le décès d’un proche qui peut être un parent, la crainte de se séparer de ses parents, une maladie, la peur, une expérience traumatisante. Pour un enfant qui nait, si l’un des parents est anxieux, l’enfant aura toutes les chances d’être anxieux. Mais le plus souvent, un enfant angoissé n’arrive jamais à expliquer son angoisse, il se contente de la vivre.

retour en haut

 

A quel moment surviennent les angoisses de votre enfant ?

On compte environ 10 à 15% les enfants qui vivent leur angoisse au quotidien. Pour eux, chaque nouvelle épreuve de la vie apparait comme un moment d’angoisse. Leur panique ne s’estompe jamais et ils ne sont jamais à l’aise en dehors de la maison. Pour de tels enfants, après chaque sortie, le plaisir sera de courte duré parce qu’ils demanderont à rentrer avant l’heure.

retour en haut

 

Les symptômes

Un enfant angoissé présentera des symptômes physiques et psychiques variés. Les symptômes physiques se caractérisent par un tremblement au niveau des membres, des vomissements, des diarrhées ou constipations, des envies persistantes d’uriner. L’enfant angoissé ressent des douleurs au ventre avec des contractions des muscles ventraux, des mains moites. Il présente des troubles du sommeil, ressent des palpitations, des vertiges, des maux de tête. Il aura l’impression d’ étouffer, etc.

retour en haut

 

 Comment peut-on décrire un enfant angoissé ?

Un enfant angoissé qui a toujours peur présente les symptômes énoncés ci-dessus. Il devient agressif et pour cacher ses angoisses, il aura tendance à s’isoler. Il prétend ne pas être aimer des siens pourtant malgré son âge, il éprouvera toutes les peines à quitter ses parents. Il est à tout moment soucieux des autres et pour lui-même. L’enfant anxieux éprouve d’énormes difficultés à s’endormir et aura tendance à s’étouffer. Chaque moment qu’il considère comme douloureux est une occasion de pleurs à se lamenter. Il n’hésite pas à pousser des cris faisant croire qu’il est le mal aimé de la famille allant jusqu’à accuser les parents de ne pas bien s’occuper de lui alors qu’il n’en est rien. Un adolescent stressé, vit retranché des autres s’il n’essaie pas les éviter.

retour en haut

 

L’angoisse de l’enfant peut-elle avoir une répercussion sur ses parents ?

Il est démontré par A+B que l’angoisse de l’enfant a des répercussions sur le quotidien des parents sans oublier les autres membres de la famille. L’ado angoissé a tendance à s’en prendre aux siens lorsqu’il n’arrive pas à s’affirmer par exemple. Il essayera coûte que coûte de faire endosser la responsabilité de ses souffrances à ses parents qu’il peut traiter de moins que rien. C’est une situation pénible pour les parents qui redoutent alors chaque crise qu’ils vont considérer eux aussi comme un moment d’angoisse, d’anxiété et de peur.

retour en haut

 

Comment aider votre enfant à surmonter ses angoisses ?

Pour aider votre enfant à surmonter ses angoisses, vous devez lui faire comprendre qu’il est par exemple normal d’avoir mais pas à ce point parce que vous les parents vous là (dans toutes les circonstances) pour le protéger et qu’il n’est pas seul.

Lors des crises d’angoisse, il est préférable que l’enfant soit isolé pour lui permettre de décompresser au maximum. Vouloir l’aider n’aboutira à rien. Vouloir le comprendre n’amènera nul part. Au contraire cela pourrait accentuer l’incompréhension déjà affectée entre les parents et l’angoissé. Avec un enfant anxieux, il faut être patient. Si vous le bousculer, ce n’est pas une façon de lui rendre service. Vous devez plutôt le féliciter lorsqu’il arrive à surmonter pour une fois une épreuve dont il n’a pas l’habitude et qu’il redoute. Avant d’affronter des situations qu’il pourrait craindre, il est conseillé de le préparer en utilisant par exemple des jeux qu’il aime bien, cela pourra l’aider à dissiper sa peur un tant soit peu.

Vous pouvez le dissuader à avoir moins peur en lui avouant par exemple qu’il commence à ne plus avoir peur. Pour un enfant angoissé, comme l’avenir est plus ou moins sombre, il est conseillé de ne pas le brusquer dans ses apprentissages. Vous devez l’y conduire lentement mais sûrement.

retour en haut

 

Est-ce qu’on peut traiter l’angoisse ?

Oui, on peut traiter l’angoisse chez l’enfant. De plus ce traitement s’effectue par une prise en charge de l’enfant seulement ou élargie aux autres membres de la famille. Le plus souvent on initie l’enfant à faire par exemple des exercices de relaxation axés sur des expériences positives pour l’aider à surmonter ses angoisses. Il s’agit des exercices plus ou moins associés à une médication bien définie. Une autre solution consiste à conduire l’enfant y compris les parents à faire une consultation chez un psychologue.

Il est clair que dans ce genre de situation de crise aigüe, toute la famille c’est-à-dire papa, maman, frère et soeur en est affectée. Ce sera un cadre idéal permettant à chacun de mieux s’étaler sur ses vécus. Il se peut que l’enfant éprouve de sérieuses difficultés à exprimer ses angoisses devant ses parents. Il est donc important qu’il soit seul lors de la de la consultation au cas où la relation parent-enfant soit altérée du fait de l’angoisse de l’enfant.

retour en  haut

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.