Mon enfant consomme de l’alcool ses conduites à risques m’inquiète : que faire ?
5 (100%) 1 vote

Dans cet article j’aborderai la notion de la consommation de l’alcool chez l’enfant 

 

Vous venez de découvrir que votre enfant consomme de l’alcool.

vous êtes inquiets et vous vous demandez ce que votre enfant doit savoir sur sa consommation d’alcool.

Avez-vous discuté de ce sujet avec lui ? Lui avez-vous parlé des risques de l’alcool sur la scolarité de votre enfant ?

Vous vous demandez comment réagir et êtes-vous dans le cas des parents qui consomment eux-mêmes de l’alcool ?

Le plus important est d’en parler avec votre ado et ne pas le laisser se renfermer sur lui–même, mais comment aborder le sujet de l’alcool avec votre enfant ?

Je vous donnerai quelques pistes pour y remédier ainsi que les conseils que vous devez donner à votre enfant qui consomme de l’alcool.

Recettes pour mieux vivre en famille

      Une éducation bienveillante et soutenante

Mon enfant consomme de l’alcool

 Vous surprenez votre enfant en train de consommer de l’alcool. Après les inquiétudes, vous réaliser qu’il est de votre devoir en tant que parent de l’aider à s’en sortir.

Un problème d'addiction lié aux jeux, au cannabis, au téléphone portable de votre enfant.

Réservez votre entretien vidéo ou téléphonique avec moi.


Je tiens à vous soutenir

Mais vous ne savez pas comment aborder le problème avec lui ? Vous ne savez pas quels conseils donner à votre adolescent alcoolique ? Voici des pistes à suivre.

retour en haut

 

Qu’est ce que votre enfant doit savoir sur sa consommation d’alcool ? 

L’enfant doit savoir que sa consommation abusive d’alcool peut nuire à sa santé.

La consommation excessive d’alcool peut entrainer à la longue des problèmes aussi bien physiques, psychologiques que psychiques.

La consommation d’alcool entraine des troubles de la mémoire, des arrêts cardiaques, des tremblements au niveau des membres supérieurs et inférieurs.

Toute personne prise par les effets de l’alcool a du mal à s’orienter. Chez certains gros buveurs de boissons alcoolisées, on constatera une diminution de l’alimentation qui entrainera à son tour des troubles de la mémoire dû à une carence de vitamine.

Dans des cas plus graves, il n’est pas rare de remarquer que l’alcoolique soit sujet à des lésions cérébrales et si rien n’est fait, il n’est plus possible d’en guérir.

Sur le plan social, en plus des difficultés liées à la dépendance, l’alcoolique n’arrive pas à travailler convenablement, donc susceptible d’être licencié.

Sa réflexion diminue et éprouve de sérieuses difficultés d’adaptation. Dans la société, il peut être rejeté, faire l’objet de la risée.

Dans sa propre famille, il n’est ni écouté ni respecté. Généralement, l’adolescent qui consomme de l’alcool ne pense pas aux conséquences.

Il est à la recherche de plaisir que certaines substances comme la boisson ou la drogue peuvent lui procurer alors que le revers de la médaille est désastreux pour lui.

retour en haut

 

Les risques de l’alcool sur la scolarité de votre l’enfant 

C’est regrettable qu’un enfant élève puisse s’adonner à l’alcool. Pour un adulte c’est compréhensible parce que son organisme peut faire plus ou moins face aux effets nocifs de l’alcoolisation.

Pour un enfant ce n’est pas le cas. Il est encore fragile donc les risques sont plus élevés par rapport à l’adulte.

L’ado qui commence à prendre ses premiers verres d’alcool peut rapidement s’intoxiquer parce qu’il ne connait pas ses limites.

Il faut savoir mettre fin à la consommation de l’alcool lorsqu’il commence à avoir des vertiges.

Le plus souvent à ce stade là, les vomissements ne tarderont pas à apparaitre si ce n’est pas une envie de somnolence qui se fait sentir au risque de terminer la soirée à la belle étoile dans un caniveau dans les cas extrêmes.

Un enfant qui prend de l’alcool ne fera pas de bonnes études. Il verra son niveau scolaire baisser dû au fait qu’il aura du mal à se concentrer sur un sujet donné.

Afin de tenter de limiter les dégâts liés à l’alcoolisme des jeunes, la loi interdit la consommation d’alcool aux enfants de moins de 16 ans.

Cependant au-delà de cet âge, l’adolescent devrait boire occasionnellement et surtout avec modération sans se saouler la gueule.

retour en haut

 

Le cas des parents qui consomment eux-mêmes l’alcool 

Dans les familles ou l’un des parents au moins boit, l’enfant a toutes les chances de devenir alcoolique.

Ce parent là aura du mal à s’interposer face à son fils de peur qu’il ne soit lui-même jugé par son enfant.

Dans une telle situation, il serait souhaitable de faire appel à un professionnel.

Alors que dans celle ou aucun des deux parents ne consomme l’alcool, l’enfant a beau se cacher, il finira par être découvert et traité comme tel.

Aujourd’hui les adolescents consomment de plus en plus l’alcool et les parents ne s’en rendent pas compte.

Si certains parents s’aperçoivent de la supercherie d’une manière ou d’une autre, ils n’osent pas aborder le sujet avec leur fils.

Interrogés sur leurs agissements, ils vous répondront directement qu’ils ne savent pas comment procéder.

retour en haut

 

Comment aborder le sujet de l’alcool avec votre enfant ?

La manière d’aborder le sujet de l’alcool avec votre ado lui indiquera clairement ce que vous les parents vous attendez de lui. Cela dépendra du degré de son alcoolisme.

Il est vrai qu’il n’y a pas d’âge à proprement parlé pour consommer de l’alcool.

Mais si votre enfant est quand même en âge de faire certaines choses comme les sorties entre amis, boire de l’alcool, vous n’aborderez pas sa consommation excessive d’alcool de la même manière que s’il était en bas âge.

Si vous avez surpris votre petit en train de consommer ou si vous le soupçonner déjà de toucher à l’alcool, il est clair que vous ne devez pas rester insensible.

Il reste donc à savoir à quel moment lui en parler.

retour en haut

 

 Quels conseils vous devez donner à votre enfant qui consomme l’alcool ?

C’est vous qui connaissez votre fils mieux que quiconque. Le moment venu, n’hésitez pas de faire une mise au point avec lui. Faites-lui comprendre les dangers qui le guettent.

N’oubliez pas que votre ado peut ne pas connaitre les risques liés à la consommation abusive d’alcool.

Le moment est venu de lui en parler. Indiquez-lui comment il pourra réduire sa consommation d’alcool et les risques liés.

S’il boit déjà, c’est surement en compagnie d’autres jeunes de son âge. Vous devez surveiller ses sorties, ses fréquentations.

Demandez-lui d’éviter de se faire conduire par quelqu’un qui a bu tout comme il devrait éviter de prendre le volant s’il a bu de l’alcool.

En retour vous devrez vous mettre d’accord sur ce que votre fils est en mesure de vous concéder suite à votre rencontre s’il tient à mériter votre confiance.

S’il est à sa première expérience, il lui appartient désormais de mettre fin à sa consommation d’alcool ou de la modérer.

retour en haut


 

Exposez moi votre problème, posez-moi votre question. Je vous proposerai ensuite une analyse. Consultez-moi pour des solutions fiables et efficace.

Please enter your comment!
Please enter your name here