Mon enfant ne veut pas prendre ses médicaments, comment lui administrer ses médicaments ? ce moment difficile pour vous parents !. , comment l’accompagner dans la prise de son traitement ?

Vous frisez l’enfer quand vous devez vous mettre à plusieurs pour faire avaler une cuillerée de sirop, dont la moitié se retrouvera à terre, à votre enfant pourtant souffrant. Commencez par expliquer la prise des médicaments à votre enfant.

Quand votre enfant refuse de prendre ses médicaments et qu’en plus le docteur vous dit qu’il faut absolument lui donner la bonne dose aux mêmes heures, c’est la galère à la maison.

Entre-temps vous vous inquiétez parce que connaissant l’ampleur du risque que votre bout de chou encourt quand il refuse de prendre ses médicaments.

prise de médicament-enfant malade40% des malades éprouvent des difficultés à prendre leurs médicaments

 

Pour ne pas rester à souffrir seul dans votre petit coin, vous devez aller à la recherche de la potion magique qui puisse l’aider à prendre ses médicaments sans trop de souci. Mais bien souvent vous ne savez pas comment faire ? Quelques remèdes de grand-mère qui pourraient paraître dépassés aujourd’hui comme l’arnaqueur-arnaquéla méchante sorcière ou la méthode qui fait flipper mais qui pour autant ont fait leur preuve.

Heureusement il y a pleins trucs et astuces à connaitre qui fonctionnent suivant le type de médicament qu’il s’agisse d’un médoc en liquide, en poudre, en comprimé, en gélule ou en suppositoire. Toutefois, selon les enfants toutes les méthodes ne marchent pas à tous les coups et de surcroit, si vous avez à faire à un enfant têtu, vous avez du pain sur la planche. Il faut donc essayer ces méthodes là au cas par cas et les adapter au cas de votre enfant.

Il est essentiel de tout faire pour éviter de le brusquer au risque de compliquer encore plus son état de santé.

Cependant, selon de nombreuses études, plus de 40% des personnes toutes tendances confondues qui prennent régulièrement des médicaments éprouvent de sérieuses difficultés à les avaler en raison de la taille, du goût, de l’odeur et de la sensation désagréable. Ce qui peut bien vouloir dire que si votre enfant rechigne à prendre ses médicaments, il ne le fait pas exprès, il a ses raisons. Mais quelle que soit la raison, il faut bien l’aider à y parvenir et savoir à quel moment donner le médicament à votre enfant ?.

C’est dans cette optique que je vous montrerai que faire lorsque vous êtes confronté à une telle situation, et ce qui est bon à savoir et ce qu’il faut retenir selon l’âge de votre enfant.

Un problème d'éducation lié à la santé de votre enfant.


Réservez votre entretien vidéo ou téléphonique avec moi.


Je tiens à vous soutenir

administrer médicament enfant

           Une éducation bienveillante et soutenante

Commencez par expliquer la prise des médicaments à votre jeune enfant

Si vous avez l’impression que votre enfant ne veut pas se soigner, vous vous trompez. Ce n’est pas parce qu’il ne veut pas, mais il fait comme tout bon enfant d’ailleurs, il ne comprends pas toujours pourquoi il prendrait des médicaments. Les enfants sont des êtres qui n’ont pas encore la perception de leur corps. Il est donc inutile de leur parler de la logique de cause à effet.

Bizarrement, le plus souvent, il est suffit d’expliquer tranquillement à votre enfant pourquoi il devra prendre ses médicaments et qu’est que c’est qu’une maladie pour qu’il se laisse faire. Mais cela ne suffit pas dans tous les cas. Les enfants qui comprennent ce que vous leur dites ne sont pas nombreux. La grande majorité ne comprend rien de vos paroles rassurantes. Il faut donc essayer différentes méthodes et votre enfant trouvera à n’en point douter chaussure à son pied. Malgré tout si rien ne marche avec lui, tout n’est pas pour autant pas perdu.

retour en haut

 

La méthode de l’arnaqueur-arnaqué

Suivant le type de médicament, il y a plusieurs manières de le prendre. Pour les suppositoires, il vaut mieux l’enduire de vaseline. Mais après il faut retenir les fesses de l’enfant pour ne pas qu’il l’expulse. En ce qui concerne les autres médicaments en liquide et selon les goûts de votre enfant, vous pouvez le mettre dans une cuillerée de miel, de confiture, de yaourt ou mélangé à de l’eau tout simplement avant de le faire avaler par votre enfant. C’est ce qu’on appelle la méthode de l’arnaqueur-arnaqué.

Curieusement, il y a des enfants à l’odorat tellement poussé qu’ils arrivent à détecter facilement la présence du médicament dans ce que vous leur proposez et à le rejeter automatiquement. Si tel est le cas, pas de panique. Si cette méthode ne marche pas, peut être que la méthode de la sorcière marchera. L’essentiel étant de ne pas perdre courage.

retour en haut

 

La méthode de la méchante sorcière

La méthode de la méchante sorcière présente l’inconvénient d’être plus ou moins traumatisant et pour l’enfant et pour vous. Il a tout de même un coté avantageux qui est celui de permettre à l’enfant de prendre au moins son médicament. La méthode de la méchante sorcière consiste à maitriser et immobiliser l’enfant et lui glisser la pipette entre ses dents serrées. Avec la tête penchée sur le coté, vous l’obliger à fermer sa bouche pour qu’il avale le médicament.

retour en haut

 

La méthode qui fait flipper

Cette méthode vous invite à effrayer l’enfant en lui disant par exemple que s’il refuse de prendre son médicament, vous appelez la police ou les pompiers tout simplement. Connaissant la peur de votre jeune enfant pour ce corps de métier, c’est sûr qu’il s’exécute. Sinon, vous pouvez continuer à l’arroser de menace comme du genre « Ils vont te piquer des piqures partout sur ton corps » « tu risque de ne plus voir ton papa et ta maman » de sorte à le faire plier.

Ce qui est sûr, quelque soit la méthode adoptée, soyez astucieux. N’hésitez pas à le câliner également votre enfant. Votre objectif n’étant pas encore atteint, vous devrez faire preuve d’imagination. Sinon, vous risquez de frôler le ridicule devant votre bambin.

retour en haut

 

Les trucs et astuces à connaitre pour faire avaler un médicament à votre jeune enfant

  • Les médicaments à base de sirop : Cette catégorie de médicament est sucré, donc facile à avaler d’un trait. Pourtant votre enfant peut aussi le repousser. Pour faire simple, mélangé la portion mesurée à l’alimentation de votre enfant à l’heure du repas.
  • Les médicaments à base de comprimé : Pour faire avaler un médicament à base de comprimé à votre fils, vous pouvez soit choisir de l’écraser et le rendre en poudre afin de le mélanger à du yaourt ou à un jus d’orange soit à le faire fondre dans le l’eau que vous donnerez à l’enfant pour boire.
  • Les médicaments à base de gélule : Votre enfant a plusieurs fois essayé d’avaler les gélules, mais cela ne passe pas. Pas d’inquiétude. Cassez ou ouvrez la gélule, versez la poudre dans un verre d’eau ou de jus d’orange selon la préférence de votre enfant et donnez lui à boire.
  • Les médicaments à base de suppositoires : c’est facile de prendre ce type de médicament dans la mesure où les prises se font par voie anale. En principe votre enfant devra pouvoir les accepter plus facilement d’au tant plus qu’on fait fi du goût et de l’odeur qu’il dégage. Mais c’est mal connaitre certains enfants qui vont jusqu’à trouver de quoi à dire au moment de prendre ces médicaments là.

Très souvent, le fait même de parler de médicament à votre enfant suffit à le mettre dans tous ses états. Alors l’astuce serait de ne même pas prononcer le mot MEDICAMENT ou alors pour faire simple, éloignez-le de la préparation et lorsque vous êtes prêt, vous le surprenez et lui administrez sa dose.

retour en haut

 

A quel moment donner le médicament à votre jeune enfant ?

L’heure de la prise des médicaments est indiquée par le médecin. Donc vous ne devrez rien changer de vous-même en cela. Mais étant donné les difficultés que vous rencontrez, vous pouvez donner certains types de médicament à des moments bien précis à votre enfant :

  • au coucher
  • au réveil
  • au moment du bain
  • pendant les repas
  • lors des jeux

par exemple pour facilité les prises. Dans ces conditions là, vous devez demander l’avis à votre médecin.

retour en haut

 

Bon à savoir

Il est plus facile de faire avaler le médicament à votre enfant quand il est un peu plus grand c’est-à-dire lorsqu’il a atteint ses 8 ou 10 ans. A cet âge là, l’enfant sait plus ou moins qu’il s’agit de sa santé. Il ne s’oppose pratiquement plus.

Le problème se pose avec acuité vers 6 ou 7 ans. Lorsque votre enfant se trouve dans sa période d’opposition, il est beaucoup plus compliqué de lui expliquer quoi que ce soit d’où l’ importance de faire usage des méthodes et astuces citées plus haut.

Avec bébé, tout se passe en douceur puisque la plupart des médicaments est conditionné en liquide ou en suppositoire, il est donc plus facile à lui faire prendre sa dose quotidienne.

retour en haut

Recettes pour mieux vivre en familleNe paniquez pas Recettes pour mieux vivre en famille est là pour vous sortir de l’impasse

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour
    j’ai mon fils de 3 ans qui refuse cathégoriquement de prendre tous les sirops qu’on veux lui donner pour qu’il se soigne quelque soit le gout la vrai galère. Dans la plus part des cas je fait avec la pipette mais la aussi je me retrouve avec la 1/2 du sirop sur moi car il recrache et se débat. On a aussi essayer la méthode douce rien à faire et parler avec lui ne sert à rien, le punir non plus.
    Merci
    Natacha Honnette

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.