Dans cet article, j’aborderai la notion de l’exclusion des ados à l’école

 

Mon enfant se sent exclu à l’école, je vous montrerai en quoi consiste l’exclusion .

Vous saurez comment votre enfant est arrivé à être exclu ce phénomène n’est pas nouveau et ne fais pas de bruit pourtant ses conséquences peuvent être destructrices.

Je vous parlerai par la suite de ce qu’il faut faire en tant que parent pour dédramatiser la situation sans pour autant minimiser la souffrance de votre enfant.

Comment amener votre enfant à ne plus se sentir exclu et l’aider à se reconstruire.

 

Recettes pour mieux vivre en famille

     Une éducation bienveillante et soutenante

En quoi consiste l’exclusion ?

L’exclusion en tant que tel est synonyme d’une mise à l’écart pure et simple d’une jeune fille ou d’un jeune garçon appartenant à un groupe volontairement par les autres membres. Le plus souvent, c’est le leader du groupe qui prend la décision.

Du conflit à la coopération : Comprendre et prévenir les luttes avec vos enfants. 

Devenez le parent que vous voulez être. 


Réservez votre entretien d'échange vidéo ou téléphonique avec moi.


Je tiens à vous soutenir

Quand cela arrive, aucun autre membre ne peut intervenir de peur qu’il ne soit lui aussi indexé.

L’exclu est alors soumis à tous les traitements dégradants : Railleries, moquerie, refus de lui parler, de jouer avec lui, injures, souvent des coups suivis de blessures, etc.

Les conséquences sont énormes. L’exclu finit par se réfugier alors dans un monde à lui seul et est obligé de couper tout lien avec les autres. Il éprouve du mal à travailler en classe, il ne peut participer aux activités du groupe lors de la recréation par exemple.

Il est triste. La descente aux enfers, comme on pourrait le dire, est alors imminente si rien n’est fait dans l’immédiat.

L’exclusion est très mal vécue à cause des séquelles qu’elle laisse. A l’école, elle touche aussi bien le jeune garçon que la jeune fille se sentant harcelés par les autres.

retour en haut

 

Comment votre enfant est arrivé à se sentir exclu ?

Pour beaucoup de jeunes filles et garçons, le collège ou le lycée est synonyme d’horreur.

Tout le monde ne se sent pas tout à fait à l’aise. Mais que s’est-il passé pour que votre enfant en arrive là ?

L’exclusion d’ado d’un groupe de jeunes amis est assez fréquente à l’école. L’enfant exclu se sent complément perdu dans les études même au sein du cadre familial.

 

enfant se sent exclu a l'ecole

Avec les ados, tout est prétexte à l’exclusion : trop chétif, trop populaire, pas assez populaire, trop gros, pas assez cool, trop mignon ou mignonne, trop bon élève, aucune raison sérieuse dans tout ça et pourtant votre enfant prend un sacré coup dur sur lui.

Pour des ados pour qui il est déjà difficile de bien se sentir dans leur peau, quand vient s’ajouter cette longue liste de railleries, votre enfant peut se sentir déboussolé, humilié, harcelé, un sentiment de honte laissant place à l’isolement de l’évitement de votre enfant.

Quelles que soient les raisons de cette mise à l’écart, il est difficile pour les parents que vous êtes de vous immiscer complément dans l’intimité de votre fille.

Cependant il faut reconnaitre que le problème est bien réel et il faut faire quelque chose avant que le comportement de votre enfant ne commence à dérailler sérieusement.

retour en haut

 

Ce qu’il faut faire pour dédramatiser la situation

Il serait prétentieux de proposer une solution toute faite à votre enfant dans l’état actuel des choses afin de se sentir en sécurité.

Ce qui saute aux yeux et qu’il y a lieu de faire, c’est de lui trouver quelques petites idées simples lui permettant d’avoir confiance en lui et retrouver l’estime de soi.

Dans bien des cas, il faut se l’avouer, le problème ne vient pas des autres.

Il est à remarquer que si toi-même tu ne vis pas bien dans ta peau, il te sera difficile de bien te sentir avec les autres. Aussi demandez à votre enfant de minimiser les faits sans considération autour de lui et de se concentrer sur lui-même.

Cela peut passer par la prise en charge de ses besoins à l’école par ses propres soins et éviter de paraitre comme étant un nécessiteux toute chose qui pourra être mal interprétée par ses bourreaux, à commencer par soigner son habillement, changer sa façon de se coiffer, de se comporter avec les autres de façon générale, etc.

Sans tomber dans l’excès, il est inutile de dramatiser. Mais en même temps, il faut prendre sa souffrance au sérieux.

Sinon, votre enfant risque de se renfermer davantage sur lui et se sentir persécuté par les autres qui seront pris comme étant la source de tous ses maux à venir.

Incitez-la donc à en parler. En tant que parent, vous devrez prendre le temps de l’écouter et de compatir à ses douleurs dans une certaine mesure.

C’est dans l’écoute que vous pourriez déceler ce qui ne va pas très fort d’abord en lui-même et ensuite entre lui et ses amis.

Ainsi, vous l’aiderez à comprendre les motivations de ses soi-disant copains copines et par la même occasion essayer de décrypter ses propres attitudes ou comportements qui seraient malsains au point de lui valoir son exclusion du groupe.

retour en haut

 

Comment amener votre enfant à ne plus se sentir exclu ?

Le faire changer de classe ou d’école pourra lui permettre de voir un peu plus clair dans son comportement avec les autres et dans ses études.

Si les autres constituent un frein au développement de votre enfant, cela pourra agir à long terme sur ses études au lycée. C’est à l’adolescence qu’il faut se concentrer pour bosser.

Il est important de bien se sentir en compagnie de ses amis. Mais quand advient la situation contraire, le conseil que je pourrai vous donner, c’est de demander à votre enfant d’observer les autres enfants de son école pas de sa classe seulement et de voir avec qui il aurait plus d’affinité vers qui il pourra se diriger.

Il peut se faire des amis partout, tout est question de temps. C’est une solution parmi tant d’autres qui pourrait avoir une saine répercussion sur ses relations avec les autres.

En dehors de l’école, vous pouvez l’inscrire dans une association sportive ou de bienfaisance histoire de se reconstruire et d’intégrer un groupe d’amis.

Vous pourriez en aviser son professeur ou le directeur de son école qui pourra en discuter avec les mis en cause et prendre les mesures qui s’imposent.

Cependant, il faut éviter d’arriver à l’affrontement entre les enfants ce qui ne fera qu’envenimer la situation. Recettes pour mieux vivre est là pour vous accompagner et vous apporter des pistes

retour en haut

 

A lire aussi : Ma fille a peur d’aller à l’école

non au harcelement

 

 

 


 

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour,

    Ma fille de 11 ans en classe de 6eme dans une institution privée se fait rejeter par les membres de sa classe.
    Elle est gentille, et aime donner. Elle a des difficultés scolaire. Elle est poli, mais le gros problème c’est qu’elle n’a pas de répartie et ne sais pas se défendre.
    Tout les soirs elle me raconte les moqueries qu’elle subit au long de sa journée…
    J’essaye de la conseiller mais en vain.
    Dès qu’elle a une amie, le groupe de filles fait tout pour pour que ma fille se retrouve seule…

    Cela me fend le cœur, et ne sais plus comment l’aider. Je suis a cour de moyens…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.