Dans cet article, j’aborderai les difficultés relationnelles entre vous et votre fils après un vol

Certains d’entre vous êtes habitués à recevoir des appels en provenance de centres commerciaux pour apprendre que votre fils a encore volé.

C’est malheureux, mais vous en êtes à un point où lorsque le téléphone sonne, vous angoissez à l’idée de décrocher et d’entendre la voix d’un agent de la sécurité.

Pour les parents qui ne sont pas habitués, il est vrai que recevoir son premier coup de téléphone et apprendre que son fils est associé à un vol, ce n’est jamais vraiment agréable.

Vous perdez alors une bonne partie de la confiance que vous lui portiez, pour ne pas dire toute la confiance.

Vous vous demandez pourquoi mon fils à volé ? vous ne souhaitez pas que la situation se reproduise et en avez marre du comportement de votre enfant ?

Nous allons essayer de trouver une solution ensemble.

Avant toutes choses, il faut comprendre pourquoi votre fils à voler, quelles sont les raisons pour lesquelles il ne peut s’empêcher de renouveler son acte ?

S’il recommence, c’est que cette action lui procure quelque chose que vous ne comprenez pas, ou un intérêt caché.

Dans ce cas, comment lui faire comprendre que c’est mal ?.

Du conflit à la coopération : Comprendre et prévenir les luttes avec vos enfants. 

Devenez le parent que vous voulez être. 


Réservez votre entretien d'échange vidéo ou téléphonique avec moi.


Je tiens à vous soutenir

Il vous faudra certainement de nombreuses heures de discussions avant qu’il ne commence à assimiler la gravité de son geste. Comment être sûr qu’il ne recommencera pas ?.

Pour conclure « Recettes pour mieux vivre en famille » vous accompagne, vous soutien avec des mots simple.

enfant voleur que faire? comment réagir ?         Une éducation bienveillante et soutenante

 

Comprendre pourquoi votre fils a volé

Selon le jargon français, une personne qui ne peut s’empêcher de voler, est tout bonnement appelé un cleptomane.

Cette appellation n’a pas de connotation péjorative et ne nuit pas à votre enfant.

Afin de pouvoir aider votre enfant, il faut, dans un premier temps, comprendre pourquoi il ne cesse de voler.

Quelle sont les raisons, qui le poussent à agir ainsi et pourquoi il n’arrive pas à s’en empêcher ?

Voici quelques raisons qui pourraient justifier son comportement, sans pour autant l’excuser, bien évidemment :

  • Il vole parce qu’il n’a pas l’argent pour se payer ce dont il a envie. Ces derniers temps, votre fils vous parle de ce nouveau jeu vidéo qui vient de sortir mais vous refusez de le lui acheter tout simplement parce qu’il est cher, et vous estimez qu’offrir un cadeau sans raison fait perdre tout son sens au cadeau. N’ayant pas l’argent nécessaire dans sa tirelire et ne souhaitant pas spécialement attendre de l’avoir, il préfère le voler.
  • Il vole parce qu’il aime impressionner les copains et leur montrer qu’il n’a peur de rien. A travers le vol de n’importe quel objet, mais en fonction de la dangerosité de la situation, cela impressionne les copains et il aime cette sensation.
  • Il vole parce qu’il aime le danger. Il aime savoir qu’il bascule dans le côté obscur en ne respectant pas la loi. Il aime se sentir « hors la loi » et la sensation que lui procure ces vols. Il aime tout simplement l’adrénaline ressentie dans de pareilles situations.

Voici une liste non exhaustive des raisons pour lesquelles votre fils vole et pourra être amené à voler de nouveau.

Bien évidemment, ses raisons ne justifient en aucun cas son comportement.

Chronique psy de Dimitri Haikin, dans l’émission : « Au Quotidien » sur la RTBF, le 01/07/09.

Retour en haut

 

Comment lui faire comprendre que c’est mal ?

Votre enfant, peu importe son âge, sait pertinemment que voler c’est mal et il connait aussi les répercussions et conséquences de ses actes.

Dans les écoles, des personnes interviennent pour expliquer ce genre de choses aux enfants.

De plus, vous, en tant que parent, devez forcément le lui répéter de nombreuses fois, mais comme vous le voyez rien n’y fait.

Quelques idées pour lui faire comprendre que c’est mal:

  • Lui en parler calmement, dans un moment où il est complètement détendu et vous aussi. Ne tentez jamais de discuter avec votre enfant quand vous le voyez sur les nerfs ou que vous l’êtes également. Pourquoi ? Tout simplement parce que la discussion n’aboutira à rien, si ce n’est qu’à une crise de nerfs de votre part ou de la sienne.
  • Le priver de sortie. Si la parole ne lui suffit pas pour assimiler ce genre d’information, je vous propose de l’empêcher de sortir. En le punissant de sortie, il ne pourra donc plus se rendre dans les centres commerciaux seul ou avec ses copains et ne sera plus tenté de voler dans les magasins, ce qui est une bonne chose.
  • Ne plus lui donner d’argent de poche et lui expliquer que si vous apprenez qu’il vole, alors ce sera de sortie qu’il sera privé en plus de la première sanction. En le privant d’argent de poche, il sera encore plus tenté de voler me direz-vous, cependant, quand il verra que ses copains veulent tous aller manger un bout dehors ou boire un verre, mais que lui ne pourra pas y aller parce qu’il n’a plus sous… Alors, la situation pourrait lui poser problème.

Faites-lui également prendre conscience que pour le moment, certes il est mineur et son casier judiciaire redeviendra vierge à sa majorité, mais il se remplira d’autant plus vite s’il n’arrête pas maintenant.

Pour le moment, il pourra être amené à rencontrer un juge pour enfant s’il n’arrive pas à s’arrêter et les sanctions tomberont, bien plus sévères que les vôtres.

De plus, une fois la majorité atteinte, vous ne pourrez plus le protéger et ce sont les amendes ainsi que les gardes à vue qu’il subira seul.

Retour en haut

 

Comment être sûr qu’il ne recommencera pas ?

A vrai dire, vous ne serez jamais vraiment sûr et certain qu’il ne recommencera pas.

En effet, il y a des chances pour qu’il trouve encore et toujours une nouvelle raison pour voler.

Une raison qui lui paraîtra complètement légitime et qui lui permettra de ne pas se sentir coupable.

C’est malheureux à dire, mais cela se produit souvent de cette manière.

S’il recommence encore et encore, je vous propose de consulter un spécialiste. Ce dernier accueillera votre enfant les bras ouverts et lui fera faire de nombreux exercices adaptés à son cas.

Il a l’habitude de traiter des situations délicates et votre enfant sera une personne supplémentaire à aider.

Sachez que ce n’est pas une honte de consulter un spécialiste. Au contraire, vous admettrez avoir besoin d’aide et ne pas pouvoir aider seul votre fils.

Il n’est jamais vraiment aisé de punir son enfant à hauteur de la faute commise.

Le psychologue, pourra alors trouver les mots justes auxquels vous n’auriez pas spécialement pensé et qui feront réagir votre fils.

Si vous ne souhaitez pas rencontrer de psychologue, pourquoi ne pas parler de la situation que vous vivez, autour de vous ?

D’autres personnes pourront certainement vous aider en vous racontant comment leur enfant a réussi à s’en sortir.

Vous pourrez alors essayer de vous imprégner de leurs conseils et les appliquer au cas de votre fils.

Retour en haut

 

Ce qu’il faut retenir

Tout le monde sait pertinemment que « voler, c’est mal« . Il n’a pas besoin d’être diplômé de grandes universités pour le savoir ou le comprendre.

Avoir un enfant que l’on pourrait qualifié de cleptomane n’est pas une honte. Comme toute situation, il est possible de trouver une solution adaptée à chacun.

Cependant, si le problème n’est pas traité dès la racine, il est très fortement probable que le problème se renouvelle, encore et encore.

Les avantages sont que votre enfant va intérioriser vos règles et des valeurs au fil du temps.

Gardez en tête, Votre rôle parental évoluera au fur et à mesure que votre enfant grandit, donc il faut constamment réajuster nos actions, être compréhensif et ferme à la fois.

Retour en haut


 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.