Dans cet article, je vais aborder la notion de l’attachement dans la relation parent-enfant. 

Briser l’habitude peut être un défi et nécessite beaucoup de patience et de persévérance.

 

Donner la vie est le meilleur cadeau qui peut être offert à une femme. Porter son enfant pendant neufs mois et le sentir bouger en soi n’est qu’un pur bonheur.

Une fois qu’il voit enfin le jour, vous aimez bien évidemment l’avoir auprès de vous, dans vos bras, à le regarder pendant des heures, lui faire de petits bisous ou encore lui parler sans attendre de réponse en retour.

C’est une attitude tout à fait normale et il est vrai que le contraire pourrait paraitre étrange.

Cependant voilà, votre enfant grandit vite, mais il ne veut pas comprendre que vous ne souhaitez plus autant l’avoir dans les bras.

Vous n’aimez pas le voir pleurer et n’arrivez pas à lui refuser vos bras. Vous savez que ça lui fait mal, le fait pleurer mais ce n’est pas votre intention.

Comment remédier à cette situation, en douceur, sans que votre enfant ne se sente rejeté ?

Je vous propose quelques petits conseils qui pourront vous aider. Cependant, n’oubliez pas que chaque enfant est différent, et que les méthodes ne correspondront peut être pas au vôtre en particulier.

Il faut bien évidemment prendre conscience que prendre votre enfant dans les bras c’est bien, mais arrivé à un certain âge, ça l’est moins.

Du conflit à la coopération : Comprendre et prévenir les luttes avec vos enfants. 

Devenez le parent que vous voulez être. 


Réservez votre entretien d'échange vidéo ou téléphonique avec moi.


Je tiens à vous soutenir

Cependant, il n’est pas simple de le faire comprendre à votre enfant. Compte tenu de son âge, la méthode que vous utiliserez, ne sera pas la même.

Pour conclure la bienveillance des parents apportera tout ce dont votre enfant a besoin pour se détacher et découvrir le monde par lui même.

Recettes pour mieux vivre en famille

        Une éducation bienveillante et soutenante

 

Prendre votre enfant dans les bras c’est bien, arrivé un certain âge, ça l’est moins

Au début de son existence, vous le preniez systématiquement dans les bras. Que ce soit pour aller faire un balade, à la maison pour lui faire un câlin, quand il se mettait à pleurer, lorsque vous faisiez les courses et qu’il en avait marre d’être assis dans le caddie…, tous les prétextes étaient bons pour le câliner.

Mais, maintenant, il commence à être plus grand, il sait marcher et il pèse son poids.

Pourquoi arrêter de prendre son enfant dans les bras ?

  • Il commence à être lourd. En effet, à 3 ans, son poids les plus le même qu’à la naissance! Il ne vous est plus aussi simple de le soulever et de le prendre dans vos bras qu’autrefois.
  • Il sait marcher. Auparavant, vous le portiez parce qu’il n’arrivait pas à se déplacer par lui même et en avait assez d’être tout le temps assis. Mais maintenant, cette période est révolue! Votre enfant sait marcher et peut donc se déplacer, par lui-même, à sa guise. S’il ne veut plus marcher, alors il peut aller s’assoir dans la poussette au cours d’une promenade si vous l’avez emmené avec vous, mais les bras c’est terminé.
  • Il sait parler. C’est terminé l’époque où il réclamait vos bras pour un oui ou pour un non, sans savoir vous demander ce qu’il voulait. Maintenant qu’il sait parler, il peut vous demande la chose en particulier, sans passer par l’étape des bras.
  • Pensez à votre pauvre dos. Sans cesse se pencher pour prendre votre enfant n’est pas bon pour votre dos sur le long terme. Comme le vous le disais précédemment, comme il grandit et prend donc du poids, il y a beaucoup d’effets négatifs pour votre santé.
  • Vous avez la poussette. Lors d’une promenade, rien ne vous empêche de prendre la poussette. Libre à votre enfant de s’assoir dedans dès qu’il commence à fatiguer, sans réclamer vos bras, si ceux de papa.

Arrivé à un certain âge de votre enfant, il n’est pas vraiment confortable pour vous de constamment le prendre dans vos bras.

C’est également une très mauvaise habitude pour lui qu’il doit absolument perdre.

Cependant, rien de vous empêche de le porter le soir pour le mettre dans son lit ou de temps à autre. Veillez juste à trouver un juste milieu et qu’il comprenne pourquoi ce n’est que pour son bien.

Retour en haut

 

Comment le faire comprendre à votre enfant ?

Après avoir lu les quelques conseils ci-dessus, il faut que votre enfant comprenne que c’est pour son bien.

Il n’est pas assez âgé pour que vous ayez une grande conversation digne de ce nom avec lui, mais vous pouvez tout de même lui parler et instaurer quelques règles:

  • Le matin, il a le droit d’aller dans vos bras pour qu’il sorte du lit et prenne son petit déjeuner. Après ce dernier, c’est terminé, il peut aller seul jusqu’à la salle de bain, où vous l’accompagnerez pour le préparer avant d’aller à l’école.
  • En sortant des cours, vous pouvez accepter de porter son sac à dos, mais lui il peut marcher seul. Il peut vous donner la main ou encore courir avec ses camarades de classe si le contexte géographique de l’école le lui permet.
  • Le soir, en rentrant à la maison, les règles peuvent être les mêmes que pour le midi. Votre enfant se reposera à la maison en jouant tranquillement avec ses jouets ou en s’installant confortablement sur le canapé ou un fauteuil.
  • Lorsque vous allez faire les courses avec lui, avant d’entrer dans le supermarché, prenez le temps de lui expliquer que vous y allez pour acheter de quoi manger et que vous ne pourrez donc pas le porter. C’est la raison pour laquelle il sera assis tranquillement dans le caddie.
  • Lorsque vous allez en promenade, je vous propose de lui parler de règles que vous instaurez pour cette sortie. Il n’ira pas dans vos bras, même s’il est fatigué puisque vous avez justement emporté la poussette s’il commence à avoir mal aux jambes.

S’il ne comprend toujours pas, je vous propose de lui parler calmement, de manière simple.

Lui dire concrètement qu’il est grand, que les enfants qui sont à l’école n’ont plus besoin que leur maman et leur papa les portent en permanence.

Ils ont la chance de ne plus être des bébés, et seul ses derniers ont le droit d’aller souvent dans les bras des parents puisqu’ils sont tellement petits qu’ils ne peuvent pas encore marcher.

Vous lui proposerez d’observer dans la rue les enfants qu’il croisera pour voir que la majorité de ceux se trouvant dans les bras des parents sont encore des bébés.

S’il n’arrive toujours pas à comprendre, ou ne veut pas faire l’effort de comprendre, parlez en autour de vous aux autres maman pour savoir comment ont-elles fait pour faire comprendre à leurs enfants.

Nous sommes tous différents et peut être que votre interlocutrice vous proposera une méthode qui conviendra à votre enfant. Autrement, je vous propose d’en parler à l’institutrice de votre enfant.

En tant que professionnelle dans le milieu de la petite enfance, elle saura très certainement vous donner de précieuses astuces à appliquer.

Comme je vous le disais, chaque enfant étant différent, une méthode qui fonctionne sur un enfant, ne fonctionnera pas obligatoirement sur le votre, mais rien ne coûte d’essayer.

Retour en haut

 

En conclusion…

Pour conclure, il n’est pas facile de voire grandir son enfant. Malheureusement, ils grandissent à une allure folle.

Grâce à cette croissance fulgurante, votre enfant fait ses premiers pas rapidement et prononce ses premiers mots encore plus vite. Mais, à un certain moment, il doit comprendre que ce n’est plus un bébé.

Il est grand, va à l’école comme un grand et doit se comporter comme tel. C’est terminé d’aller constamment dans les bras de maman ou papa.

Il faut qu’il comprenne qu’il est en âge de marcher seul, et même s’il commence à être fatigué, il aura le droit d’aller dans la poussette, mais pas dans vos bras.

Retour en haut


 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.