Dans cet article, j’aborderai la notion de la peur du noir de votre enfant. Comment vaincre ma peur du noir ? Causes et solutions.

La peur du noir empêche votre enfant de dormir. Depuis, cette situation vous empoisonne le quotidien surtout quand arrive l’heure de passer au lit.

Vous avez à cœur que cela cesse mais votre inquiétude ne cesse de grandir de jour en jour et vous ne savez plus quoi faire. Mon enfant a peur du noir comment l’aider a trouver son sommeil et dormir paisiblement.

A mes yeux, demander à votre enfant pourquoi il a si peur semble être ce que vous devez faire dans un premier temps.

Mais votre enfant ne saura pas trop quoi vous répondre étant donné que lui-même ne sait pas, ne comprends pas trop ce qui lui arrive.

Dans cet article, je vous permettrai de savoir non seulement comment se caractérise la peur chez votre enfant.

Je vous donnerai des indications sur comment l’apaiser et que faire d’autres si malgré tout sa peur persiste et continue de vous empoisonner sérieusement la vie de famille.

Demander à votre enfant pourquoi il a si peur du noir


Vous devez être à l’écoute de votre enfant. C’est la raison pour laquelle vous devez l’incitez à mettre des mots sur ses craintes ou sur ce qui lui fait peur.

Généralement il vous dira qu’il y a un dragon derrière la porte, une méchante sorcière en dessous du lit, un loup affamé dans le placard prêt à bondir sur lui ou un gros oiseau dans les rideaux sombres de la fenêtre.

Mais à voir de près, le déroulement de toute cette histoire à dormir debout, il s’agit du fruit de son imagination à l’heure du coucher.

Du conflit à la coopération : Comprendre et prévenir les luttes avec vos enfants. 

Devenez le parent que vous voulez être. 


Réservez votre entretien d'échange vidéo ou téléphonique avec moi.


Je tiens à vous soutenir

La raison, peut être que vous la connaissez pour avoir vécu la même scène plus d’une dizaine de fois, ou peut-être n’avez-vous pas prêté assez d’attention, c’est tout simplement pour retarder le moment d’éteindre la lumière.

Mais assurément pour votre enfant, le noir est synonyme de danger et là il est sure de perdre tous ses repères.

Comme vous pouvez le constater, votre enfant est à un âge où il développe des émotions riches psychologiquement et sur lesquelles il ne peut mettre des mots.

Le noir, les bruits, les ombres, même le silence  prennent forme dans sa tête et stimulent son angoisse.

De plus, si à l’heure du coucher, vous vous trompez pour lui raconter des histoires à couper le souffle, le résultat est plus qu’édifiant.

retour en haut

Comment se caractérise la peur du noir chez votre enfant ?

On peut plus ou moins dire que cette peur survient brusquement et disparaît comme elle est apparue.

Comme tous les enfants dans la même situation d’ailleurs, votre bout de chou ne la manifeste pas aussi clairement.

Mais elle commence par exemple par « maman la lumière » alors que jusqu’à présent il n’en a jamais fait cas.

De l’avis de plusieurs spécialistes interrogés sur la question, jusqu’à 2 ans, votre enfant peut avoir peur des bruits, de ceux qu’il ne connait pas, de se séparer de sa maman.

Sa peur du noir ou des voix de colère va naitre peu après ses 2 ans.

Ses 3 ans passés, votre enfant va être dans une phase de mutation au point de se livrer à une imagination totale.

Ce moment se caractérise par une peur du noir jusqu’à 6 ans accompagnée d’une incapacité à dormir seul si ce n’est avoir peur de la mort ou de la maladie.

retour en haut

Comment apaiser la peur du noir chez votre enfant ?

mon enfant a peur du noir

La première chose que vous pouvez faire pour apaiser la peur du noir de votre enfant, c’est de prendre sa peur au sérieux.

Très souvent, certains parents font l’erreur de se moquer de leur enfant sous prétexte qu’il se comporte comme un bébé. Figurez-vous qu’effectivement sa peur du noir est réelle, votre façon à vous de lui prouver que vous avez de la compassion pour lui, c’est de l’aider à surmonter cette peur.

Vous pouvez lui raconter comment étant petit ou petite comme lui, à quel point vous aussi vous avez eu peur du noir et comment vous avez surmonté cette peur.

La nuit tombée, prenez le temps de coucher votre enfant. Cela lui éviterait de commencer par s’angoisser avant même d’avoir franchi le seuil de sa chambre.

Lui montrer que vous prendrez du temps pour lui, c’est lui montrer à quel point vous tenez à lui et il peut compter sur vous.

Son problème étant bien entendu votre séparation à l’heure du coucher, vous allez devoir rester un peu de temps avec lui pour parler de tout et de rien jusqu’à ce qu’il finisse par se retrouver dans les bras de Morphée.

Au cours de votre brève échange, prenez la peine de lui parler de que vous allez faire demain ce qui lui permettra se savoir que vous allez vous retrouver encore ensemble comme aujourd’hui.

Une autre façon de l’aider à apaiser sa peur est de lui mettre une veilleuse dans sa chambre pour lui éviter l’obscurité totale avec la possibilité d’allumer la lumière à sa guise.

Toutes ces dispositions pour lui montrer qu’il peut maîtriser la situation à n’importe quel moment.

Avant que votre bonhomme ne se mette au lit, aidez-le à fouiller sa chambre de fond en comble afin de s’assurer qu’il est en sécurité à commencer par explorer le placard, la salle de bains s’il en dispose une, le dessous du lit pour lui permettre de se rendre effectivement compte qu’aucune sorcière, qu’aucun vilain monstre ou qu’aucun génie malveillant ne se cache dans sa chambre pour lui faire du mal.

Avant de sortir de sa chambre, proposez lui de laisser la porte entrouverte pour lui dire que vous n’êtes pas loin de lui et qu’à tout moment, il peut sortir ou crier pour attirer votre attention.

Ainsi ce petit rituel maîtrisé, votre enfant pourra désormais se concentrer plus sur ce petit moment mémorable qu’il aura à passer en votre compagnie ou sur les histoires que vous allez lui raconter qu’au lieu de se concentrer sur une peur du noir.

retour en haut

Que faire d’autres si malgré tout sa peur du noir persiste et commence à vous empoisonner sérieusement la vie de famille ?

Certains facteurs du quotidien de votre enfant comme l’entrée à l’école, les déménagements, décès dans la famille, peuvent accentuer la peur du noir chez votre enfant.

Comme le disent les professionnels, avoir peur fait partie de l’étape du développement normal de votre enfant.

Mais si jusqu’à 7 ou 8 ans, votre enfant manifeste toujours une peur comme dans sa tendre enfance à aller par exemple aux toilettes seul la nuit.

En tant que parent, vous devez prendre rendez-vous avec un psychologue qui vous aidera à comprendre les causes réelles de ses angoisses.

Vous pouvez aussi choisir d’en parler carrément autour de vous. Vous et votre enfant serez à en point douter réconfortés par le vécu ou l’expérience d’autres parents.

Et vous quelle est votre expérience sur la peur du noir de votre enfant ? Dites-nous tout sur vos inquiètes et comment vous les avez surmontées.

retour en haut


 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.