Dans cet article,  j’aborderai la notion de la phobie scolaire de votre enfant, cette angoisse scolaire qui le paralyse. Comment surmonter cette peur d’aller à l’école de votre enfant pour l’aider à me vivre sa vie.

Il y a une catégorie d’enfant à qui l’école fait peur on ne sait pas trop pour quelles raisons. Ce groupe d’enfants n’est pourtant pas plus bête qu’un autre, le souffre de la phobie scolaire est considéré comme un trouble très invalidant.

Lorsque la phobie scolaire atteint ces enfants, très souvent les parents ne savent pas trop quoi faire pour les aider.

Soucieux du devenir de leurs enfants, j’ai fait quelques recherches dont les résultats j’en suis sûr permettront de venir en aide à ces parents plus que désemparés.

L’école semble faire peur à votre enfant ? Ne cherchez plus, les réponses aux multiples questions que vous vous posez, se trouvent à n’en point douter dans mon texte que je mets à votre entière disposition.

Dans mes propos, je vous informerai en tant que parent dans un premier temps sur ce qu’est la phobie de l’école, quelles sont les causes du refus scolaire et comment  s’installe cette peur.

Dans un second temps, vous apprendrez à connaitre les symptômes et à savoir comment la détecter.

Les effets de la phobie sur la vie de votre enfant peuvent être assez désastreux pour l’avenir de votre enfant.

C’est pourquoi je ne saurai terminer mon exposé sans vous montrer comment réagir face à votre enfant qui a peur d’aller à l’école et comment traiter la phobie. 

Ce que vous devez retenir, c’est que vous avez la possibilité de faire appel à « Recettes pour mieux vivre en famille » pour ses conseils que vous ne devrez négliger sous aucun prétexte.

 

Un problème d'éducation lié à la santé de votre enfant.


Réservez votre entretien vidéo ou téléphonique avec moi.


Je tiens à vous soutenir

Phobie scolaire-Peur de l'école-refus scolaire- éducateur soutien à la parentalité positive

       une éducation bienveillante et soutenante

Ce qu’est la phobie scolaire

La phobie scolaire est en fait une situation que beaucoup de jeunes enfants présentent du fait de leur peur pour l’école.

Ces enfants là n’arrivent pas à aller à l’école primaire au collège ou au lycée pour des causes irrationnelles.

A l’approche de l’établissement scolaire ces enfants manifestent des anxiétés psychiques et physiques qui font naître en eux des peurs.

Si vous les forcer, cette peur se complique de sorte que ces enfants font tout de suite une crise de panique aux multiples conséquences.

C’est compliqué à expliquer mais je dois vous avouer que lorsque cela arrive, la plupart des parents sont embêtés, ils sont désemparés et le plus souvent, ne savent pas trop quoi faire pour aider leur enfant.

Encore plus fréquente chez le petit garçon que chez la petite entre 6 et 13 ans, la phobie anxieuse se soigne mais alors faut-il la dépister le plus tôt possible avant qu’elle ne se transforme en une phobie sociale difficile à enrayer.

retour en haut

 

Quelles sont les causes de la phobie scolaire ? 

Généralement, derrière la phobie scolaire appelée aussi refus scolaire anxieux se cachent plusieurs situations ou plusieurs raisons que l’on peut interpréter selon les enfants concernés et leurs différents vécus quotidiens.

Ces situations il faut le reconnaître aboutissent toutes à une détresse commune qui est celle de :

On serait alors tenté de se demander pourquoi se rendre simplement à l’école, peut faire si peur, à certains enfants, au point de devenir une maladie ?

retour en haut

 

Comment la phobie scolaire s’installe ?

La phobie scolaire peut s’installer :

  • Soit progressivement de façon insidieuse c’est à dire sans que personne ne s’en rende compte et cela avec des causes vraiment assez difficiles à expliquer.
  • Soit sur un coup de tête et là, elle survient de façon brutale avec un lien à l’école comme un échec à un contrôle, une violence de la part d’un groupe de camarades, une prise de bec avec un enseignant ou pouvant trouver son origine dans une rupture amoureuse ou une dispute dans le cercle familial.

Comme vous pouvez le constater, si l’école semble faire peur à votre enfant, ce n’est pas pour rien.

Il y a toujours une raison ou plusieurs à la fois à cela, et l’enfant est le seul à le ou les connaitre. En tant que parent, pour connaitre ces raisons, il faut commencer par lui demander.

Ce que je peut vous dire pour avoir porté secours à plusieurs enfants déjà dans des situations similaires, c’est que parmi ces angoisses tant redoutées à l’idée de se rendre à l’école, on peut citer :

  • La peur excessive de l’échec dans nos sociétés élitistes.

Les grandes étapes de la vie scolaire de certains enfants peuvent être un déclencheur. Le passage en sixième ou en seconde par exemple peut provoquer chez certains de nos enfants sensibles de nombreuses angoisses.

Pour cette catégorie d’enfants, le changement est parfois trop brutal.

  • La peur du jugement des autres camarades de classe ou de certains professeurs.
  • La peur de certaines situations de harcèlement auxquelles ces enfants sont confrontés au sein de leur établissement respectif.
  • Des situations de menaces ou d’agression verbale que ces enfants ont subit au sein de leur l’école.

La phobie scolaire peut également être liée à une angoisse de la séparation ou de la mort d’un proche comme une mère, un père, un frère ou une sœur ou être parfois réactivée par un traumatisme récent.

Croyez-moi, la plupart des enfants anxieux à cause de l’école ne sont pas ne sont ni paresseux ni démotivés.

Parfois, la phobie scolaire peut être déclenchée par un traumatisme provoqué un événement particulier tel qu’un racket ou une violence physique particulièrement douloureuses.

D’autres fois, les origines de la phobie sont plus difficiles à identifier et nécessite la participation d’un professionnel.

Il y a donc lieu de traiter la phobie scolaire de ces enfants en difficultés scolaires au cas par cas et non pas en généralisant.

retour en haut

 

Les symptômes de la phobie scolaire

Les symptômes de la phobie scolaire sont variés:

  • Des troubles physiques. Les jours d’école, physiquement votre enfant peut ressentir des nausées, des maux de tête, une augmentation des battements de cœur, des douleurs abdominales, des frissons, des difficultés respiratoires, des vertiges, des tremblements au niveau de ses membres supérieurs et inférieurs.
  • Des troubles psychologiques qui apparaissent les jours de classe. Du point de vue psychologique, votre enfant angoissé à l’idée de se rendre à l’école a peur parfois de perdre le contrôle de lui-même, peur de devenir fou voire de mourir. Cependant comme par enchantement, durant les vacances même pendant le week-end, toute cette peur panique disparaît comme si de rien n’était.

On parle de phobie scolaire lorsque les troubles anxieux persistent et deviennent avec le temps un handicap aussi bien pour votre enfant et vous les parents.

Si rien n’est fait pour aider votre fils, la phobie scolaire de votre enfant peut entraîner de graves conséquences sur sa vie.

retour en haut

 

Comment détecter la phobie scolaire ?

Un psychologue peut détecter la phobie. On peut aussi détecter la phobie facilement même à l’œil nu sans être un spécialiste.

Les signes avant coureurs d’un enfant atteint de phobie scolaire ne se cachent même pas contrairement à ceux d’un enfant confronté à un harcèlement à l’école.

  • Un enfant phobique qui a peur d’aller à l’école émet des refus de façon répétée et avec violence, d’aller à l’école.
  • Il se traîne à terre, se met à pleurer quand arrive l’heure d’aller à l’école pour les plus petits.
  • Ces refus sont les signes d’inquiétudes souvent forts accompagnés de maux de ventre, insomnie, diarrhée, vomissement. En général les angoisses d’un enfant qui a peur d’aller à l’école disparaissent les jours où il n’y a pas école.  La phobie scolaire n’est pas caractéristique aux ados. Les enfants de tous les âges peuvent faire l’objet cette phobie. Vous êtes donc averti. Le jour où vous voyez que votre enfant à la maternelle commence à se comporter de la sorte car ils sont les plus touchés les enfants de cet âge là, ne cherchez pas plus loin. Commencez par le mettre en confiance en parlant avec lui de ce qu’il ressent.

retour en haut

 

Les effets de la phobie scolaire sur la vie de votre enfant

Les conséquences de la phobie scolaire peuvent être nombreuses et différentes d’un enfant à l’autre.

Lorsque la joie d’aller à l école cède sa place à la peur d’aller à l’école, il ne faut pas rester bras croisés à ne rien faire sinon les conséquences de cette peur sur votre enfant peuvent être inaccentuées :

L’enfant qui a peur d’aller à l’école peut faire une dépression. Il va alors :

  • Se sentir triste.
  • Perdre espoir en l’avenir.
  • Perdre la confiance en soi.
  • Peut être irrité.
  • peut perdre goût à ses activités pendant des mois voire des années.
  • Peut souffrir de plusieurs troubles comme le trouble de l’attention par exemple ce qui peut le conduire à la folie.

L’enfant qui peur d’aller à l’école peut tout de suite arrêter les études et si rien n’est fait pour le contrer, c’est la déscolarisation.

L’enfant qui a peur d’aller à l’école :

  • Ira de moins en moins à l’école
  • accumulera les retards
  • Il peut s’en suivre une déscolarisation partielle voire même totale avec son cortège méfaits : alcool, drogue,
  • Peut refuser de voir ses amis
  • Peut passer tout son temps au lit à dormir
  • Peut avoir envie de rien vouloir faire à la longue

Tentative de suicide :

  • Du fait de sa peur pour l’école, votre enfant risque de se donner la mort pour ne pas être exposé aux jugements des autres ou pour ne pas être exposé à la peur de l’échec.

retour en haut

 

Comment réagir face à votre enfant qui a peur d’aller à l’école ?

La phobie scolaire un trouble psychologique qui est diagnostiqué par des médecins ou des psychologues. C’est une maladie comme tout autre qui se soigne.

C’est pourquoi il est indispensable de mettre en place un suivi pour aider votre enfant assez rapidement.

Dans un premier temps, je suggère de rien faire qui puisse aggraver la situation de l’enfant.

Selon l’anxiété de l’enfant et de sa capacité à surmonter sa peur, en accord avec les encadreurs et le médecin, on peut aménager ses horaires de classe.

Soit il va à l’école le matin et pas dans l’après midi, soit on peut lui porter les devoirs à la maison pour qu’il suive des cours particuliers.

Dans tous les cas, il s’agit de maintenir le contact avec l’école. Il n’est pas question de tout rompre et de rester isolé.

  • Si son malaise n’est pas profond et que vous pensez que c’est passager, alors vous pouvez encourager l’enfant à retourner sans délais à l’école en commençant par lui expliquer le bien-fondé de l’école ou en vous appuyant par exemple sur un de ses proches amis qui pourra faire le chemin chaque fois que cela est nécessaire avec lui.
  • Si vous constatez que cela ne donne rien,  alors je vous conseille de consulter un spécialiste pour savoir d’où vient le problème. A la suite d’une première consultation, le professionnel pourra orienter votre enfant vers une thérapie. Il s’agira en ce moment précis de voir si la difficulté n’a pas son origine dans un harcèlement qui rend l’enfant si peureux.

Mais dans un second temps, je vous demanderai de ne pas le forcer à y aller sans savoir le pourquoi de son refus manifeste.

  • Je pense que la meilleure attitude, serait de passer en revue l’entourage de votre enfant afin de détecter un éventuel changement dans la famille tel qu’un divorce entre vous les parents, une séparation dans la famille ou un décès par exemple. A l’école : Le personnel enseignant est-il bienveillant ? Le programme scolaire est-il adapté aux disponibilités de l’enfant ? Une manifestation anodine ou une remarque brusque de son enseignant ou un cas de maltraitance évident d’un ses camarades peut le traumatiser.

retour en haut

 

Le traitement de la phobie scolaire

On peut arriver à guérir aisément la phobie scolaire à condition de la dépister tôt. Sinon elle se transforme en une anxiété sociale, qui va se compliquer avec le temps.

Dans ce cas, l’enfant devra apprendre à vivre. Bizarrement, beaucoup de parents dont les enfants en souffrent ne les amènent pas consulter.

Ils se disent que ce n’est pas mortel. Et les enfants apprennent eux-mêmes à développer des astuces ou des stratagèmes pour combattre leur phobie leur crise de panique ce qui n’est pas fait pour favoriser leur confort tant social qu’éducatif.

Dans tous les cas, même si on peut soigner la phobie, il ne faut pas se voiler la face, elle ne finit pas.

Que faut-il dont faire réellement pour la soulager si je peux m’exprimer ainsi ? Je répondrai en disant que la seule alternative reste celle de prendre conscience et d’identifier les situations qui empêchent votre enfant à bien vivre.

L’enfant ne peut pas avec son âge, prendre seul conscience de son mal. Il faut qu’on l’aider. Pour cela, vous devez :

  • Lui apprendre à être attentif au moment ou sa crise de panique va se déclencher afin de mieux la contrôler.
  • L’amener à changer sa façon de penser.
  • Aider l’enfant à faire des jeux de rôles en psychothérapie comportementale.
  • Eviter que l’enfant ne s’isole davantage mais plutôt l’amener et l’encourager à intégrer un groupe d’amis et cela avec l’aide de professionnels.

retour en haut

 

Ce que vous devez retenir

Ce que vous devez retenir, c’est que quel que soit l’origine, la phobie scolaire est un trouble vraiment invalidant qui peut nuire à la vie de votre enfant si rien n’est fait pour lui venir en aide.

Pour aider votre enfant, vous ne devrez pas rester seuls car il existe des professionnels expérimentés dans tous les grands centres de santé près de chez vous à qui vous pouvez faire appel pour une assistance.

« Recettes pour mieux vivre en famille » peut également vous conseiller sur la conduite à tenir pour arrêter les effets néfastes de la phobie scolaire sur votre enfant, il suffit pour cela de laisser un commentaire ou de me contacter.

retour en haut


 

1 COMMENTAIRE

  1. Bonsoir ,je suis actuellement dans une situation qui ressemble beaucoup à ce que vous décrivez. Mon fils refuse d aller au collège depuis la rentré, il a intégrer une 6em segpa dû à des difficultés scolaire. Il a mal au ventre le dimanche soir et à des maux de têtes. Il a subis des insultes des la rentrée et des tapes derrière la tête ,je me suis donc déplacé plusieurs fois au collège pour exposé le problème ,le collège à réagi toute de suite…mais lundi mon fils refuse d aller au collège il pleure de tristesse ,dis qu il se sent mal ,qu il n à plus envie de rien …Je me sent démuni face à la situation j ai eu rendez vous avec la conseillère d orientation qui fais également psychologue ce mardi matin pendant 2 h …Le collège à mis en place plusieurs petite choses pour aider mon fils …..j aimerais avoir votre avis et peut être des conseils.
    Cordialement Mme Roucou.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.