Mon fils stresse pour le Brevet : comment les parents peuvent aider leurs enfants à faire face aux examens
5 (100%) 1 vote

Dans cet article, j’aborderai le stress que pourrait rencontrer votre fils à l’approche du brevet des collèges. Les tests et les examens peuvent être une partie difficile pour la vie scolaire des enfants et des jeunes, leurs parents ou leurs proches. Mais il existe des moyens de soulager le stress.

 

Nous sommes tous passés par le stress des examens. La boule au ventre lorsque le simple rappel de la date de l’examen vous est répété.

Ce moment où, lorsque vous êtes en pleine révision, vous avez tellement peur et hâte à la fois, que vous ne savez plus quoi réviser.

Seulement, voilà, c’est maintenant au tour de votre fils de passer par là et c’est la panique totale pour lui.

Vous essayez tant bien que mal de le soutenir dans cette épreuve en lui donnant de précieux conseils et en vous montrant présent et disponible en cette période de révisions.

Voici quelques conseils pour vous aide, vous et votre fils, à surmonter cette épreuve qu’est le passage d’un examen, avec son lot d’angoisse.

Dans un premier temps, pour que le stress diminue, il faut tout simplement réviser, comment réussir son brevet il n’y a pas de secret.

 Les révisions peuvent être effectuées seul ou avec ses camarades de classe, comme avec un professeur particulier.

Vous pouvez bien évidemment vous montrer très utile en cette approche d’examen pour aider votre fils. En cette période essayer de ne pas ajouter de pression.

Du conflit à la coopération : Comprendre et prévenir les luttes avec vos enfants. 

Devenez le parent que vous voulez être. 


Réservez votre entretien d'échange vidéo ou téléphonique avec moi.


Je tiens à vous soutenir

Pour terminer, vous pouvez également discuter avenir avec votre enfant, ce qui est la meilleure manière de se projeter après l’obtention de l’examen, et le motivera encore un peu plus pour aider votre enfant à réussir son premier examen, le brevet des collèges !.

Pour conclure recettes pour mieux vivre vous accompagne vous soutien avec des mot simples.

Les examens scolaires sont toujours un moment de stress accrus pour les étudiants qui peuvent ressentir des pressions exercées par les écoles, les parents ou exercer des pressions sur eux-mêmes

 

Réviser le Brevet seul ou avec ses camarades de classe

Le secret de la réussite n’est autre que le travail et la persévérance. En révisant, votre enfant met toutes les chances de son côté.

S’il a travaillé tout au long de son année scolaire, alors, cette période de révision avant l’examen, ne sera autre que des révisions, il n’aura pas à refaire le cours, ce qui ne lui prendra pas beaucoup de temps.

En ayant procédé ainsi, il aura plus de temps pour revenir sur les passages incompris de la leçon, et saura pertinemment sur quel sujet il doit consacrer le plus de temps de travail.

Pour réviser, votre enfant peut bien évidemment choisir de travailler seul. En effet, nous sommes tous très différents, et en travaillant seul, on avance certainement plus vite lorsque les notions sont assimilées comme il se doit.
Il peut également réviser avec des amis, ce qui est également porteur de fruits. En effet, si votre enfant connait des difficultés dans telle ou telle matière scolaire, alors, ses petits camarades pourront lui expliquer plus clairement ce passage de la leçon qui est embrouillé dans l’esprit de votre enfant.

Si vous estimez que votre enfant a des difficultés dans l’apprentissage de ses leçons et que ses amis ne sont pas d’une utilité particulière, vous pouvez tout simplement faire appel à un professeur particulier.

Retour en haut

 

Réviser le Brevet avec un professeur particulier

C’est en prenant contact avec un professeur particulier que votre fils pourra entièrement surmonter ses lacunes scolaires.

En les surmontant, il gagnera une certaine confiance en lui, lui permettant de perdre un petit peu de ce stress, qui le gagne et le ronge de jour en jour, à l’approche de la date fatidique.

Bien évidemment, embaucher un professeur particulier n’est pas obligatoire, et ne vous garantit pas à 100% que votre enfant décrochera son brevet des collèges.

Il est juste là pour lui faire assimiler le plus de notions possible et effacer le plus de lacunes que le temps de révision le leur permettra.

Embaucher un professeur particulier n’est malheureusement pas donné à tout le monde et ce n’est pas donné. Les cours se prennent et se payent à l’heure. Aux alentours de 10-20 euros l’heure.

Vous pouvez faire appel à des professeurs des collèges ou des lycées, mais également à de jeunes diplômés, tout fraîchement sorti de l’université, ou pas loin de passer leurs examens.

En effet, de nombreux étudiants, ou jeunes diplômés, donnent des cours particuliers dans leurs matières de prédilection pour avoir payer une partie de leurs études ou encore arrondir les fins de mois difficiles.

Retour en haut

 

Aider son enfant à ne pas paniquer à l’approche des épreuves

A l’approche des épreuves, vous voyez votre enfant stresser et vous aimeriez l’aider, mais vous ne savez pas quoi faire pour lui.

Voici quelques idées qui pourraient l’aider à se détendre :

  • Aller manger dehors un certain soir, histoire qu’il puisse souffler et sortir de la maison pour autre chose qu’aller au collège.
  • Aller faire un tour.
  • Aller au cinéma voir un film qu’il attend.
  • Aller chez des amis.
  • Passer du temps avec lui en partageant une passion commune.
  • L’inciter à ne pas arrêter ou reprendre le sport afin qu’il puisse décompresser et souffler un bon coup avant les examens. Cela lui permettra de se vider la tête avant de se replonger dedans…

La liste n’est pas exhaustive et les idées sont toutes aussi diverses et variées les unes que les autres.

C’est en l’aidant à se changer les idées de temps en temps, qu’il arrivera à canaliser son stress, se concentrer sur les révisions et souffler lorsque plus rien ne veut entrer dans sa tête.

Retour en haut

 

Ne pas ajouter de pression

Beaucoup d’enfants estiment que la plupart des pressions exercées au cours de l’examen proviennent de leur famille.
Essayez d’écouter votre enfant, de le soutenir et d’éviter les critiques.
Avant de passer un test ou un examen, soyez rassurant et positif.

Faites-lui savoir que l’échec n’est pas une fatalité. Même si les choses ne vont pas bien, ils peuvent  repasser l’examen.
Après chaque examens comme le brevet, le baccalauréat ou même le permis de conduire, encouragez votre enfant à parler avec vous.

Parlez des matières pour lesquelles l’examen sont bien passées plutôt que de se concentrer sur les questions auxquelles votre enfant a eu des difficultés.

Ensuite, concentrez-vous pour le prochain examen, plutôt que d’aborder des choses qui ne peuvent pas être modifiées.

retour en haut

 

Parler d’avenir à votre enfant, pour qu’il mette les bouchées doubles

Le brevet des collèges, comme je vous le disais précédemment, est donc le premier examen d’une longue série d’examens annuels.

Il aura les épreuves anticipées du Bac en 1ère, le Baccalauréat en Terminale, ainsi que des partiels deux fois dans l’années s’il prend la décision de poursuivre ses études au-delà du Bac.

Pour motiver votre enfant à réviser ses examens et décrocher le diplôme avec brio, vous pouvez lui parler d’avenir.

Cela peut paraitre absurde pour certains, mais, détrompez-vous, cela ne l’est pas. En parlant d’avenir, il vous avouera être un passionné d’art, d’histoire-géographie ou autre et vous comprendrez son choix d’orientation en école des beaux-arts, ou encore en licence de géographie.

En parlant d’avenir, il aura de plus en plus envie d’intégrer l’école prestigieuse qu’il vise.

Puisque sa motivation sera grandissante face à cette nouvelle vie, votre fils n’aura plus qu’une seule idée en tête: réviser encore et encore, jusqu’à décrocher ce diplôme et enfin pourvoir intégrer cette école supérieure que lui tend les bras.

Si votre enfant n’a pas spécialement de projets d’avenir et que son orientation de l’année prochaine n’est malheureusement pas celle souhaitée, il ne doit pas baisser les bras pour autant.

Nous ne parlons pas là d’un métier qu’il exercera toute sa vie, mais d’une orientation scolaire qu’il peut décider de suivre pendant un an, comme cinq, voire sept ans, s’il trouve finalement l’enseignement choisi intéressant.

Retour en haut

 

Ce qu’il faut retenir

Pour terminer, le passage du Brevet des collège n’est que le début d’une longue série d’examens, tous plus compliqués et importants les uns que les autres.

Il faut donc retenir que celui-ci est le plus simple de tous. Il se fait sur le cumul des points (un contrôle continu) que votre fils aura eu tout au long de l’année, grâce à ses résultats scolaires.

Votre enfant est un bon élève, alors y a de très fortes chances pour qu’il ait déjà son Brevet, avant de passer l’examen.

Recettes pour mieux vivre en famillepour une éducation bienveillante et soutenante

Retour en haut


 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here