Dans cet article, j’aborderai la notion liée au viol de votre fille et les conséquences sur sa vie. Quelle attitude adopter face à la douleur de votre fille et comment l’accompagner a se reconstruire ?

Votre fille en rentrant un soir d’une de ses nombreuses balades, on vous apprend qu’elle vient d’être victime d’un viol perpétré sur sa personne.

Indignés, les mots vous manquent pour exprimer votre désarroi, ma fille a été victime de viol.

De plus, vous êtes tellement dépassé par les faits que vous ne savez ni quoi faire ni quoi dire pour contenir les larmes de votre enfant qui visiblement se trouve être mal au point.

Dans mon exposé, je vous aide à connaitre les attitudes à tenir face à une telle situation sans oublier de vous permettre de répondre aux questionnements comme une consultation médicale est-elle nécessaire ou encore pourquoi vous devez inciter votre fille à porter plainte qui vous attendent pour élucider ce mystère.

Dans la majorité des cas de viol de femmes, la plupart du temps, la victime connait très bien son bourreau.

Mais dans le cas de votre fille, en vous aidant des informations précises et détaillées contenues dans mon article.

Vous saurez que faire si votre fille ne reconnait pas son violeur et vous apprendrez par la même occasion les conséquences sur la vie de votre fille.

A la fin de mon récit, vous saurez quelle prise en charge psycho thérapeute il faut à votre fille pour lui permettre de sortir rapidement de ce cauchemar dans lequel elle vient de s’enfermer.

 

Attitudes à tenir

La première réaction très importante pour votre fille, c’est de lui montrer que vous la soutenez.

Un problème d'éducation lié à la santé de votre enfant.


Réservez votre entretien vidéo ou téléphonique avec moi.


Je tiens à vous soutenir

Vous devez lui montrer que vous lui faite confiance.

Dans la grande majorité des cas, une fille qui sort d’un viol a tendance à rester silencieuse pas parce qu’elle a perdu l’usage de sa langue.

Mais parce qu’elle a besoin dans un premier temps de rester silencieuse et calme face à la douleur qu’elle ressent.

Pendant ces moments là, votre fille peut avoir honte des regards indiscrets et interrogateurs.

Elle peut craindre qu’on ne la juge par rapport à ce qui vient de se passer. Mais en même temps, elle peut chercher une personne en qui elle a confiance pour lui confier ses peines et essayer de se libérer un temps soit peu de son traumatisme.

En tant que parent, vous devez montrer à votre ado que vous êtes la personne indiquée à qui elle peut se confier sans risque.

C’est pourquoi, vous devez chercher les mots justes pour la réconforter et attirer son attention vers vous.

Comprenez que l’heure n’est pas aux demandes d’explications. Ne brusquer surtout pas votre fille.

Ne cherchez pas non plus à la culpabiliser par rapport au fait sous prétexte de n’avoir pas été assez prudente ou de s’être offerte sciemment ou volontairement à ses agresseurs ou son agresseur. Cela peut arriver à tout le monde.

Si vous sentez qu’elle n’a pas envie de s’exprimer sur quoi que ce soit, respecter son point de vue.

Si elle préfère se replier sur elle-même et rester dans son petit coin, accepter cette situation jusqu’à ce qu’elle en décide autrement.

Dans tous les cas, elle finira tôt ou tard à redevenir en de meilleurs sentiments. vous comprendrez alors que le moment est venu pour tenter d’échanger avec elle.

retour en haut

 

Une consultation médicale est-elle nécessaire ?

Sans perdre du temps, vous devez conduire votre fille faire une consultation médicale auprès d’un docteur.

A cette occasion, elle pourra être entendue par le docteur qui lui donnera des conseils pour l’aider moralement et lui fera subir des examens médicaux.

Pour éviter ou prévenir une éventuelle grossesse, le docteur pourra lui prescrire la pilule du lendemain en plus d’un traitement contre les maladies sexuellement transmissibles.

Suite à ces examens, le docteur pourra lui remettre un certificat médical qui atteste les traces visibles sur elle à savoir les traces de strangulations, ecchymoses, griffures et d’un état général après le viol à savoir angoisse, agitation, larmes, etc.

Ce certificat est le seul document utile que votre fille devra porter sur elle lors d’un éventuel procès pour prouver qu’elle est la victime en question et qui pourra lui servir pour faire une demande de dommages et intérêt dans le cas échéant.

Sachez que pour la cause de l’enquête, le docteur pourra faire des prélèvements vaginaux indispensables pour l’identification du violeur ainsi qu’une analyse de toutes les traces constatées et laissées sur votre fille.

C’est pour cela vous devez en tant que parent demander à votre fille d’apporter tous les linges, vêtements ou objets souillés qu’elle pourra garder par devers elle pour faciliter les enquêtes.

retour en haut

 

Pourquoi vous devez inciter votre fille à porter plainte ?

Après le viol de votre fille, c’est presqu’une évidence de lui demander de porter plainte contre son agresseur qu’elle le connaisse ou pas.

Si elle ne peut pas le faire, en tant que parent vous êtes en droit de le faire à sa place. La plupart de celles qui se font violer n’ose pas porter plainte pour la simple raison qu’elles évitent de se retrouver en face de leur bourreau.

Même quand elles arrivent à porter plainte, 80% de ces plaintes arrivent à être classées  sans suite dans un pays comme la France le plus souvent pour insuffisance de preuves.

Cependant, porter plainte permettra à votre fille de sortir de son statut de victime d’isolement.

Il faut dire qu’être violée est une grande violence qui est ma foi source de traumatisme qui reste parfois graver dans la mémoire de la plupart des femmes violées.

Le viol de femme est un acte réputé de criminel puni par la loi. Il porte atteinte à la dignité de la femme victime.

Porter plainte permet de retrouver le coupable. Il permet également que justice soit faite ce qui permettra à votre fille d’obtenir la réparation du préjudice qu’elle à subi même si la peine n’efface pas le délit commis.

retour en haut

 

Que faire si votre fille ne reconnait pas son violeur ? 

Si votre fille ne reconnait pas son violeur, demandez lui ne pas se laver pour éviter d’effacer les traces qu’elle porte sur elle et qui pourront faire l’objet de l’établissement du certificat médical nécessaire pour identifier son violeur qu’elle le reconnaisse pas ou pas.

Parfois entre le moment ou votre fille déposer sa plainte et celui où on va la recontacter pour l’enquête si on a retrouvé son agresseur, il peut se passer un an.

Pour la bonne marche de l’enquête, vous devez préparer votre fille à confronter son agresseur ce que de nombreuses filles violées n’arrivent pas à supporter et c’est dommage pour la suite de l’enquête.

retour en haut

 

Les conséquences du viol sur la vie de votre fille

Le viol de femme peut entrainer une dépression profonde chez votre fille. Votre fille peut ne plus avoir confiance en aucune personne même pas en ses propres parents.

La sexualité peut paraitre chez votre fille comme une horreur à bannir de toute sa vie. Le viol peut également perturber l’orientation sexuelle de votre fille.

Elle peut également développer une phobie sociale, l’évitement comme mécanisme pour se défendre. Comme VOUS pouvez le constater, le viol a des nombreuses conséquences sur la femme victime de tels violences.

Pour guérir de ces nombreuses conséquences un travail de thérapie est nécessaire afin d’évacuer le trop plein d’émotion entrainées par le traumatisme.

retour en haut

 

Quelle prise en charge psycho thérapeute pour votre fille ?

Souvent les femmes violées éprouvent toutes les peines du monde à échanger sur ce qui leur est arrivé même avec leurs propres parents.

Si tel est le cas en ce qui concerne votre fille, prenez rendez-vous avec un psy ou avec des structures spécialisées qui vont permettre d’élaborer ce que l’on racontera pour éviter de revivre le viol.

Des associations existent et qui prennent très bien en charge ces genres de cas de viol pour une prise en charge psycho thérapeute de votre fille.

Pour se reconstruire, votre fille a besoin de digérer. Certaines filles sont assez forte intérieurement pour y arriver toutes seules sans une aide extérieure.

D’autres n’y arrivent jamais. La grande majorité des femmes violées ne peuvent pas reprendre une vie sexuelle de si tôt.

C’est pourquoi, il est conseillé d’oser et de franchir le pas avec ces structures d’aides et de conseils aux femmes victimes de viol.

retour en haut

 

ma fille a été victime de violVous soutien Vous accompagne Avec des mots simples

 

A lire :

Ce livre est un défi. Un défi à la mort, au silence, à la violence sociale et psychologique. Des études nous aident à mieux comprendre ce qu’est le viol, ce qu’il détruit, comment se reconstruire après. Je vous conseille vivement de lire cet ouvrage

 


 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.